Mondial féminin 2019 / Nchout Ajara : Merci pour ces moments !

0

Grâce à un doublé de l’attaquante de Valerenga, les Lionnes indomptables se sont imposées au bout du suspense ce jeudi 20 juin, face à la Nouvelle-Zélande (2-1). Une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Nchout Ajara, héroïque! Appelez-moi, le Messi ! Un but au bout du suspense a suffit à délivrer toute une Nation ! Alors que les fans voyaient Alain Djeumfa et ses pouliches retourner au bercail, la queue entre les jambes et un maigre point au compteur, la native de Foumban, de son plat de pied magique, prolonge le bail des félines sur le territoire français. Auteure de deux buts (contre un pour les néo-zélandaises). La Lionne qui n’a pas été particulièrement flamboyante lors des précédentes rencontres, offre un ticket pour le second tour à une équipe que beaucoup voyaient au tapis. Dans un stade de La Mosson garni de 8 009 spectateurs, Anette Ngo Ndom et ses camarades prennent le jeu à leur compte en début de match face à un adversaire limité techniquement. La lumière est venue de Nchout Ajara qui récupère un ballon dos au but avant de se retourner pour tromper de près Erin Nayler (57e, 1-0).

Les Néo-Zélandaises, elles, tentent avec leurs armes et la chance les sourit puisque sur un centre en profondeur qu’elle s’apprête à dégager facilement, Aurelle Awona dévisse complètement sa frappe et bat sa gardienne (1-1, 80e). Dans une fin de match crispée, au bout de cinq minutes de temps additionnel, Ajara file au but, crochète et frappe. Le Cameroun est délivré, le Cameroun est qualifié au terme d’un scénario fou. Les joueuses d’Alain Djeumfa se qualifient donc pour la seconde fois pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Comme le chemin fut long et laborieux.

L’espoir au bout du désespoir

Interrogée par nos confrères du journal l’Equipe à la fin de la rencontre, celle qui a été sacrée « Femme du match », émue aux larmes, confirme que cette rencontre coupe-gorge était le moment ou jamais, de prouver que le Cameroun reste une grande équipe qui croit en cette chance même lorsque le désespoir s’empare des fans. « On a gagné à la camerounaise, ce n’est jamais terminé ! Nous avons prouvé que nous sommes des Lionnes. (Sur le second but) Quand j’ai reçu le ballon devant la surface, je me suis dit que c’était la dernière occasion de notre vie : si je ratais, le match était fini. J’ai pris mon mal en patience, j’ai pris le temps de dribbler la défenseure devant moi et j’ai croisé au deuxième poteau. Si tu as la pression, tu vas rater, il faut maîtriser le ballon. On a eu beaucoup d’occasions où on n’a pas pu se maîtriser, où on agitait le ballon pour rien. Si c’est la France en 8es de finale ? Je dirais que c’est un match comme les autres, on ne veut pas savoir qui on va croiser. On va tout donner», confie-t-elle.

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire