Maurice Kamto : «Je vais marquer ce penalty historique; mon pied ne tremblera pas»

0

Ci-dessous, le programme de gouvernance du candidat du Mrc, Maurice Kamto:

Camerounaises, Camerounais, Chers Compatriotes,

Au cours des cinq dernières années, j’ai sillonné patiemment le pays à votre rencontre pour mieux écouter, observer, comprendre et surtout apprendre de vous.

Cinq années à croiser la souffrance des jeunes en désarroi, sans qualification ou des diplômés sans emploi, une jeunesse camerounaise désoeuvrée, et sans avenir. Ils n’ont plus comme alternative que celle de braver le désert du Sahara et la mer Méditerranée au risque certain d’y laisser leurs vies et d’anéantir l’espoir infini de leurs parents.

Cinq années à rencontrer de femmes courageuses, dotées d’une capacité insoupçonnée de créativité et dont l’endurance face aux épreuves de la vie continue de forcer mon admiration; elles souffrent mais ne baissent jamais les bras.

Cinq années à lire sur les visages de fiers parents, inquiétude et désespoir de devoir affronter quotidiennement l’accumulation des charges multiformes qu’engendre un système éducatif en pleine déliquescence, un système de santé qui donne plus la mort que la vie, une insécurité toujours grandissante et pour couronner le tout, un chemin du Calvaire pour percevoir une maigre pension de retraite toujours aussi rare, malgré une carrière professionnelle longue et difficile.

En somme, j´ai parcouru à nouveau le Cameroun, mon pays, notre pays, le Cameroun des villes comme le Cameroun profond, celui des villages sans une goutte d’eau potable et sans une lueur d’électricité. Je me suis souvent fondu dans la population des couches les plus modestes et ai touché du doigt son extrême souffrance, le poids de l’injustice sociale et de la pauvreté abjecte dont elle est victime. Il s’agit d’un pays dévasté qui 60 ans après son indépendance, va mal, vit très mal et ne trouve pas sa voie.

Mais, mon périple dans le Cameroun profond m’a aussi permis de constater que malgré cette situation dramatique, la plupart des Camerounaises et des Camerounais restent confiants en l’avenir. Ils m’ont inspiré la force et l’endurance dans le combat pour le changement. Le Cameroun dont ils rêvent, c’est un Cameroun uni et fort dans sa riche diversité, un Cameroun rassemblé, apaisé à la prospérité partagée; un pays rendu à ces femmes et hommes d’une grande dignité, qui ont l’ardeur au travail, la soif de justice et l’amour de la patrie en partage.

Pour offrir cette alternative à notre pays, nous ne pouvons faire l’économie d’une interrogation sur les raisons qui ont plongé le Cameroun dans le désastre actuel.

Nous en sommes arrivés là parce qu’une poignée de compatriotes égoïstes, désintéressés par le sort des Camerounais et l’avenir du pays, ont transformé un pays de paix et de stabilité en un pays d’incertitude miné par une sale guerre où des Camerounais tuent d’autres Camerounais; ils font fortune sur l’infortune de nos frères et sœurs des régions anglophones et n’ont donc aucun intérêt à régler la grave crise qui secoue ces régions.

Le modèle de développement que nous connaissons depuis des décennies ne peut arrêter la fracture qui existe aujourd’hui entre quelques nantis vivant essentiellement en milieu urbain et la masse écrasante des gagne-petit et des sans emplois, ceux-là qui se lèvent très tôt et se couchent très tard, mais n’arrivent cependant pas à joindre les deux bouts.

La gouvernance actuelle a cassé les sociétés coopératives prospères des années 1970- 80, détruit le tissu social et industriel hérité du début de la construction d’un Etat camerounais moderne, pour mettre en place un système de rente dont jouissent les membres d’un petit cercle qui font main basse sur tout.

Notre modèle économique ne crée plus les emplois et les richesses suffisantes pour son développement, car il n’est pas assez productif. Nos richesses profitent à une toute petite minorité qui mène un train de vie fastueux que pourraient leur envier des personnes fortunées des pays développés. En conséquence, ils entraînent le pays tout entier à vivre au-dessus de ses moyens, et pour se faire, à se lancer dans un endettement déraisonnable. Ainsi, le pays vit à crédit et surcharge les générations futures du fardeau d’une dette qui ne cesse de grossir.

Notre modèle de société a exacerbé le tribalisme, le népotisme, le clientélisme, la corruption et la patrimonialisation des positions et des ressources de l´Etat. Ceci doit changer. Je vous propose un futur qui donnera à tous nos enfants des chances égales et une meilleure vie que nous. Le chemin est considérable, le défi gigantesque et complexe au regard du désastre causé par près de quarante ans de politique sans vision et sans ambition pour le pays, de gabegie et de régression nationale. Mais je me suis mis à la tâche avec la confiance absolue de celui qui sait qu’il n’œuvre pas seul, car ensemble, avec détermination et persévérance, nous gagnerons la bataille du développement de notre pays.

C’est fort de cette conviction que nous venons provoquer le changement, afin de créer les conditions de la renaissance nationale et d’engager avec vous la modernisation de notre pays. Cette modernisation est organisée en cinq grands chantiers.

Lire aussi le Programme de société de Maurice Kamto :https://www.mauricekamto2018.org/my-political-agenda/

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More