Législatives/municipales 2020 : tolérance zéro à l’insécurité

0

Recommandation a été faite aux gouverneurs des régions par le ministre Atanga Nji. C’était ce lundi 13 janvier 2020 à Yaoundé, lors des travaux de la première Conférence semestrielle des Gouverneurs de Région, au titre de l’année 2020.

«Les Gouverneurs de région devront tout mettre en œuvre pour que les élections législatives et municipales du 09 février 2020 se déroulent partout dans le calme, la transparence et la sérénité, tel que prescrit par S.E. Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef des Armées.» Cette recommandation du ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, est adressée aux gouverneurs de région, acteurs clé du processus électoral prochain.

Les élections municipales et législatives du 9 février 2020 ouvriront à coup sûr une nouvelle page de décentralisation au Cameroun. Mais pour y arriver, le processus devra se dérouler dans de bonnes conditions. D’où la mise en garde du Minat ce lundi 13 janvier 2020, lors de l’ouverture des travaux de la première Conférence semestrielle des Gouverneurs de Région, au titre de l’année 2020. «Les Gouverneurs de Région et les autorités administratives doivent multiplier les tournées dans leurs unités de commandement respectives, pour donner la bonne information aux populations et montrer ce que le Gouvernement fait de concret pour assurer leur bien-être dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et des infrastructures. Vos tournées vous permettront de contrer le ‘’fake news’’ contre le Gouvernement distillés dans les réseaux sociaux par les ennemis de la République

Quant aux acteurs politiques qui ont décidé de se soustraire à cet exercice citoyen, «l’Etat respecte leur choix, car ils sont libres de participer ou de ne pas participer à une élection. Par contre, ce qui est inacceptable et intolérable, c’est de dire par exemple que ‘‘je n’irai pas aux élections et je ferai tout pour empêcher les autres Camerounais d’exercer leur droit de vote le jour de scrutin’’… Ceux qui prônent le boycott des élections ne représentent même pas 0.0075% de l’électorat national. Il est donc évident que l’immense majorité des Camerounais répondra à l’appel lancé par S.E. Paul BIYA lors de son message du 31 décembre 2019 et prendra massivement part aux élections», raisonne Paul Atanga Nji. Et de conclure : «En allant donc voter ce 09 février 2020, chaque Camerounais aura l’occasion de participer à la construction de notre grand pays

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Laisser un commentaire