Législatives 2020 : Adors Ntone esseulé

0

Les élections législatives de février 2020 ne se joueront pas à la régulière au Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Rdpc. C’est du moins ce que laissent entendre des militants du parti du flambeau ardent. Au Wouri-Centre à Douala, les remous et les dénonciations ont déjà commencé.

Au lendemain de la publication par le Conseil électoral d’Election’s Cameroon, de la liste des candidatures retenues pour les législatives, grande a été la surprise d’Adors Ntone. L’ancien fonctionnaire du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat et actuel officier d’Etat civil d’Akwa Nord a vu son nom être rétrogradé d’une place dans la liste conduite par l’honorable Dooh Collins.

Lire aussi :Législatives 2020 : l’Upc recalé

Selon ses camarades qui n’en décolèrent pas, la liste Rdpc validée par la base à la maison du parti à Douala, et envoyée au comité central à Yaoundé Affichait respectueusement Dooh Collins, Adors Ntone, Marlyse Soppo Touté… Chose surprenante, la liste choisie par les militants de la base a été retouchée au sommet. Les militants ont été mis devant les faits accomplis avec à la publication des listes par le Conseil électoral. Le natif de Deido (fief du Rdpc à Wouri-Centre) qui était en deuxième position occupe désormais la troisième place, au profit de Marlyse Soppo Touté. Pour Adors Ntone, c’est le tacle de trop. L’homme qui a été désigné en 2017 par l’équipe de rédaction de Diaspora Voïce, figure prolifique et sociopolitique de la sous-région Cemac, a subi un coup bas du même genre aux législatives de 2013. De quoi faire dire à ses soutiens que le parti ne veut pas de lui comme parlementaire.

Valgadine TONGA                                                               

Share.

About Author

Laisser un commentaire