Infanticide : Chronique sociale d’un nouveau-né retrouvé dans un bac à ordures

0

Infanticide : Un nouveau-né retrouvé dans un bac à ordures

Une scène d’horreur a été vécue le 2 janvier dernier à Yaoundé. Un nouveau-né a été retrouvé mort dans un bac à ordures à la gare routière de Soa face Camair. Ce bébé de sexe masculin aurait été, selon certaines sources, jeté par sa génitrice juste après avoir vu le jour. Ce cas d’infanticide remet au goût du jour le problème des jeunes filles-mères irresponsables au Cameroun. L’environnement social dans lequel évoluent les jeunes filles-mères, ces dernières années, présente des images et visages de la précarité financière et matérielle ambiante.

En effet, dans un contexte de dénuement, des jeunes filles sont exposées à des partenaires enclins à assouvir des plaisirs sensuel et sexuel contre des espèces sonnantes et trébuchantes. A partir du moment où l’on voue un culte au gain facile ou à la recherche effrénée de l’argent, des adolescentes, en posture de minorité psychologique, parce que dépourvues du pécule, cherchent, contre vents et marées, à trouver l’âme sœur qui leur offrira toutes formes de faveurs et de largesses pécuniaires. Mais dans ce jeu de rapports interindividuels sous-tendus par des déterminants mercantilistes, l’être féminin est généralement la proie facile qui est séduite, happée et parfois abandonnée par des conjoints insusceptibles d’assumer leurs responsabilités. Une fois les rapports sexuels consommés et la grossesse contractée, certains individus espiègles prennent, contre toute attente, la clé des champs exposant, par conséquent, leur concubine à la merci des contingences et des turbulences quotidiennes.

Manque d’humanisme

Du coup, des jeunes filles misérables délaissées par leur partenaire ne savent plus à quel sain se vouer au point d’adopter des comportements fatalistes et cruels à la phase de l’accouchement. Le fait de jeter les bébés dans les poubelles, dans les caniveaux et dans tout autre lieu insoupçonné marque, globalement, l’état de déliquescence des mœurs individuelles et, a fortiori, celui des jeunes filles-mères qui ne sacrifient plus au rituel de la conformité avec des valeurs cardinales censées réguler la société. Souffrir durant neuf mois de grossesse et abandonner, in extremis, un nouveau-né dans un drain traduit, manifestement, un manque viscéral d’humanisme de la gent féminine, dont la mission cruciale consiste, pourtant, à faire preuve d’affectivité, de maternité, de tendresse, de douceur et d’amour à l’égard de sa progéniture naissante.

«Tu ne tueras point»

Bien qu’ayant été confrontée à des vicissitudes mondaines consécutives à la fuite d’un conjoint, une jeune fille-mère devrait-elle, sous un air de vengeance inavoué, commettre un cas d’infanticide réprimandé à la fois par la loi et par l’autorité divine? En refusant d’user des moyens contraceptifs, toute chose entravant la contraction d’une grossesse précoce donnée, ne doit-elle pas assumer, consciemment, la responsabilité d’un acte dont les conséquences sont, a priori, prévisibles? En choisissant, par exemple, la démarche de laisser un nouveau-né dans un orphelinat, une adolescente soucieuse de la vie d’un être cher aura souscrit, du moins, à un devoir d’humanisme et à une contrainte morale consistant à ne pas déroger au quatrième commandement de Dieu, à savoir “Tu ne tueras point”.

Serge-Aimé Bikoi, Sociologue du Développement

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More