Habitat social et développement urbain : le Cameroun à l’école tunisienne

0

La visite de travail du ministre tunisien de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Selmi devra aboutir à la signature d’un mémorandum d’entente avec le Minhdu.  

La visite de travail de trois jours -sur invitation de la Minhdu Célestine Ketcha Courtès- de Noureddine Selmi a commencé ce lundi 9 septembre 2019. Après un échange avec son homologue Célestine Ketcha Courtès, le ministre tunisien de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, a visité la ville nouvelle d’Olembé à Yaoundé, en compagnie des membres du gouvernement camerounais et des hauts responsables des institutions sectorielles.

Au terme de ce premier cap, une séance de travail a suivi, avec les acteurs institutionnels publics et privés du secteur des constructions et de l’Habitat parmi lesquels le Minhdu ; le ministre des Travaux publics ; le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières ; les Dg de la Société Immobilière du Cameroun, du Crédit Foncier du Cameroun et de la Mission d’Aménagement et d’Equipement des Terrains Urbains et Ruraux.

Nourredine Selmi effectuera par la suite une descente sur les sites des projets SIC de Nlongkak, de l’immeuble 93 et de l’immeuble Fébé, le corridor d’aménagement et de construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen (la mission de contrôle ainsi que les unités industrielles et artisanales de fabrication des matériaux de construction sont tunisiennes). Une réunion de débriefing clôturera ces 72 heures de mission de travail au Cameroun. L’un des objectifs de la visite est l’étude des paramètres pour la signature d’un mémorandum d’entente. Qui facilitera le partage d’expériences dans la construction des logements, la mise en place d’une centrale d’achat et la création d’une unité industrielle de fabrication de matériaux de construction.

3.500.000 logements

Cette visite s’inscrit dans la vision commune de construction d’un partenariat Sud-Sud, avec transfert de compétence et d’expérience. La Tunisie est un cas d’école dans l’implémentation de la politique de l’habitat social. Avec une population d’environ 12 millions d’habitants sur une superficie presqu’équivalente à celle du Cameroun, la Tunisie a recensé près de 2 700 000 familles, pour plus de 3 500 000 logements disponibles. Soit un excédent dans le logement social. Ce qui pourrait inspirer le Cameroun, qui peine à asseoir une véritable politique d’habitat social, avec un déficit de plus 1,5 millions de logements.

Lire aussi :http://lavoixdukoat.com/echanges-commerciaux-la-tunisie-signe-une-convention-avec-les-pme-camerounaises/

Rappelons qu’au cours de la 10e session de la Grande Commission Mixte de la coopération entre le Cameroun et la Tunisie tenue du 23 au 24 mars 2016 à Tunis, l’habitat et la production de logements ont été identifiés comme principaux axes de coopération entre les deux pays. Une mission d’affaires multisectorielle tunisienne a ensuite séjourné au Cameroun du 08 au 14 février 2017. Une délégation camerounaise a participé du 03 au 06 mars 2019 à la quinzième  (15e) édition du Salon Méditerranéen du bâtiment (MEDIBAT) à Sfax en Tunisie et au Forum Economique sur le renforcement du partenariat public et privé dans le secteur du bâtiment et des infrastructures.

Lire aussi :http://lavoixdukoat.com/entreprise-lhotel-pullman-accueille-son-nouveau-directeur-general/

Dans le domaine de l’habitat, signalons la construction au lieu-dit Ahala à Yaoundé d’une cité d’environ 200 logements   par un promoteur immobilier grâce au concours des opérateurs économiques tunisiens.

Samuel BONDJOCK

Share.

About Author

Leave A Reply