Grand dialogue national : ces voix qui veulent compter

0

Depuis la convocation du Grand dialogue national par le Chef de l’Etat, les consultations ont cours dans les services du Premier ministre (Pm). Qui reçoit les différents acteurs sociaux. La classe politique est optimiste. Chacun veut être de la partie. Dans un post sur son compte Facebook, Titus Edzoa dit ses «félicitations au président de la République pour son idée d’un grand débat que j’ai de tout temps préconisé. Les thématiques et la méthodologie pour ce grand débat me paraissent satisfaisantes», écrit-il, non sans promettre : «Je prendrai humblement part à ce rendez-vous de la réconciliation tant attendu par les Camerounais.»

Hier mercredi 18 septembre, Tiriane Noah, la Vice-présidente du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a rencontré le chef du gouvernement Joseph Dion Ngute. Accompagnée de son camarade du parti Me Emmanuel Simh, Tiriane Noah a remis au Pm «les propositions faites par le Mrc depuis sa création et toutes les démarches que nous avons menées pour la résolution de la crise anglophone qui est aujourd’hui au centre du dialogue national».

Depuis la convocation du Grand dialogue national par le Chef de l’Etat, les consultations ont cours dans les services du Premier ministre (Pm). Qui reçoit les différents acteurs sociaux. La classe politique est optimiste. Chacun veut être de la partie. Dans un post sur son compte Facebook, Titus Edzoa dit ses «félicitations au président de la République pour son idée d’un grand débat que j’ai de tout temps préconisé. Les thématiques et la méthodologie pour ce grand débat me paraissent satisfaisantes», écrit-il, non sans promettre : «Je prendrai humblement part à ce rendez-vous de la réconciliation

Tiriane Noan Vice-présidente du Mrc et le Premier Ministre.

Président national de l’Alliance Pour la Démocratie et le Développement, Garga Haman Adji attendait «ce fameux dialogue. Le président ne pouvait pas faire mieux», déclare-t-il. Et d’ajouter : «Contrairement à  son habitude, le Président a pris le temps qu’il faut pour porter les faits, les causes et les conséquences de cette situation à la portée de tous les Camerounais». Pour Jean Jacques Ekindi, président national du Mouvement progressiste, «c’est un pas très important et très attendu. Le Président a pris la décision de mettre en place des assises. Il a donné une date limite, précisé les participants, il a indiqué qui va construire le dialogue…Ce qui reste à faire, c’est de réussir ce dialogue…»

Lire aussi :Grand dialogue national : Joseph Dion Ngute ouvre le bal des consultations

Le balai des consultations se poursuit, question de préparer le grand dialogue prévu du 30 septembre au 4 octobre au Palais des Congrès. Afin que tous les Camerounais s’expriment sur les questions d’intérêt national qui seront débattus, un site internet à été créé par le comité d’organisation, www.nationaldialogue.cm .  De plus, dans son communiqué de ce jeudi, Balungeli Confiance Ebune, directeur du cabinet du Premier Ministre précise : «Les personnes ne pouvant accéder à ce site sont invitées à déposer leurs contributions écrites directement dans les services du Premier Ministre, porte D1 (entrée principale), dans une enveloppe scellée portant la mention ‘‘Grand dialogue National’’, ou dans les services des gouverneurs des régions, les préfectures, les sous-préfectures.»  Quant aux Camerounais résidant à l’extérieur, ils pourront déposer leurs contributions dans «les représentations diplomatiques du Cameroun à l’étranger.» Les contributions seront soumises à Joseph Dion Ngute, chargé de l’organisation de ce grand rendez-vous national.

Valgadine TONGA    

Share.

About Author

Leave A Reply