Filière poisson : le Mincommerce met Congelcam sur la braise

0

L’opérateur refuse d’appliquer les prix homologués par le ministère du Commerce pour lutter contre la vie chère au Cameroun.

« Etablissement mis sous scellés par la brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes Mincommerce, Yaoundé le 22 mars 2019 à 13h00 ». C’est la note qui est affichée sur le verrou de fer de Congelcam à Yaoundé.

L’entreprise refuse d’appliquer les nouveaux prix du poisson homologués par le ministère du Commerce au cours de la réunion du 20 mars dernier avec les opérateurs de la filière dans la capitale politique. La concertation s’est également déroulée en présence des associations de défense des droits des consommateurs.

Les nouveaux prix ont été rapportés dans un communiqué que le Réseau national des consommateurs du Cameroun (RNC) a mis à la disposition du public. L’association dirigée par Francis Eyala indique qu’un Kg de maquereau 20+ coûte désormais entre 1000 et 1200 FCFA à Douala et Yaoundé ; le Kg de thon moyen calibre est à 700 FCFA ; le Kg de sardine à 750 FCFA, le bar corvina gros calibre à 1350 FCFA ; le bar calada gros calibre à 1350 FCFA dans les deux principales villes. Ces nouveaux prix visent à lutter contre la vie chère.

Mais Congelcam, qui fait dans la grande distribution du poisson au pays, maintient toujours les prix à la hausse. D’où le courroux du Mincommerce. Après la phase de sensibilisation, le patron de ce département ministériel, Luc Magloire Mbarga Atangana passe à la vitesse supérieure.
« Ils ont été scellés pour non respect des prix des poissons. Le bar par exemple, c’est 1350 FCFA, eux ils continuent à le vendre à 1500 FCFA ; le maquereau c’est 1000 FCFA, ils continuent à le vendre à 1200, 1300 FCFA. Ce qui n’est pas normal. Donc on a commencé à sceller tous leurs points de vente et ce sera le cas ici à Douala», explique Francis Eyala, qui annonce une descente musclée sur le terrain lundi pour contrôler les prix du poisson et du riz. «Ceux qui ne sont pas en règle, on ferme», prévient le défenseur des droits des consommateurs.

Source : www.ndengue.com

Share.

About Author

Laisser un commentaire