Ferré Gola : je suis venu, j’ai vu… j’ai vaincu

0

A l’initiative de Shaking Africa et de Mtn Cameroon, le rossignol de la rumba congolaise a offert aux mélomanes de Yaoundé, un concert populaire de haute facture, le samedi 10 août au palais polyvalent des sports.

 

Imposant dispositif sécuritaire à l’entrée du Palais polyvalent des sports. Il faut montrer patte blanche pour avoir accès à l’intérieur. De nombreux fans sont à l’extérieur, impatients de prendre d’assaut la salle de spectacle et surtout, vivre en direct le show de Ferré Gola. Mais avant, tout le monde est soumis à une fouille méticuleuse. Normal ! Le staff de la star n’a voulu aucune approximation. Tout est réglé comme sur du papier musique. Il est 22h lorsque le rideau est levé. C’est une salle qui sonne presque creux qui va accueillir la première artiste du contingent camerounais. Nicole Mara puisqu’il s’agit d’elle, va annoncer les couleurs. Alors qu’on s’attend à un playback, la « matter du Makossa » va performer sur ses titres à succès. Qualité de la voix impeccable, notes et accords irréprochables, symbiose parfaite entre la star recouverte du drapeau du Cameroun et les musiciens. « Homme marié, Lele Mba, sponsor » vont enflammer la salle. Et pour célébrer les valeurs d’hospitalité, de paix et de vivre-ensemble, chers au Cameroun, Nicole Mara va servir au public, une reprise cuisinée à la sauce Duala de la célèbre chanson « Yolélé » du regretté Papa Wemba. Pour un plat d’entrée, c’est un régal !

Nyangono du Sud

Viendra ensuite, l’imposant Soukouss Makhoul qui fera également recette auprès du public à travers ses danseuses aux coups de reins électriques. Le clou de cette première partie est réservé à Nyangono du Sud qui débarque sur scène, recouvert d’une étoffe de couleur blanche et perché sur une espèce de trône entourée des jeux de lumière. L’entrée pour original qu’elle est, suffit à faire le buzz. La preuve, les spectateurs applaudissent à tout rompre avant même d’écouter la moindre chanson. Stimulé par cet accueil des plus chaleureux,  le créateur du « Foup-fap » qui arbore fièrement une couronne, va commencer son show avec le titre devenu il y a peu « l’hymne national » au Cameroun. Accompagnés par ses charmantes danseuses au rang desquelles la buldozérine, le « Lion du Sud » met le feu en faisant bouger ses bras à l’image d’un canard qui agite ses ailes à la verticale avec des gestes secs, sans pour autant s’envoler. Les jambes suivent le rythme, mais avec un peu plus d’élégance et moins d’agitation. Même sans ses lunettes fumées, son crâne chauve traversé par une crête basse, parle pour lui.

Où est passé Ben Decca ?

A l’initiative de Shaking Africa et de Mtn Cameroon, le rossignol de la rumba congolaise a offert aux mélomanes de Yaoundé, un concert populaire de haute facture, le samedi 10 août au palais polyvalent des sports. Ceux des mélomanes qui attendaient le doyen Ben Decca rentreront déçus puisque le père de « souffrance d’amour » ne chantera pas. Où est-il passé ? Pourquoi n’est-il pas sur scène ? A-t-il refusé de faire la première partie comme cela se murmurait à la veille du concert ? Des interrogations restées sans réponses. Les organisateurs ont choisi de faire le black out sur ce sujet. C’est à 1h30min que Ferré Gola fait son entrée royale sur scène. Youyous, vivats, cri de joie, applaudissements, le roi de la Rumba peut réaliser l’étendue de sa notoriété. Après l’installation

Ferré Gola et ses danseuses.

Ceux des mélomanes qui attendaient le doyen Ben Decca rentreront déçus puisque le père de « souffrance d’amour » ne chantera pas. Où est-il passé ? Pourquoi n’est-il pas sur scène ? A-t-il refusé de faire la première partie comme cela se murmurait à la veille du concert ? Des interrogations restées sans réponses. Les organisateurs ont choisi de faire le black out sur ce sujet. C’est à 1h30min que Ferré Gola fait son entrée royale sur scène. Youyous, vivats, cri de joie, applaudissements, le roi de la Rumba peut réaliser l’étendue de sa notoriété. Après l’installation de son orchestre au grand complet, celui qu’on surnomme « Jésus de nuances », retrouve son public camerounais 19 ans après son premier séjour au pays de Manu Dibango, avec le tout puissant Wengue Musica. La fête peut commencer. Sa voix mélodieuse aux accents de berceuses africaines et d’évasions culturelles donne le frisson.

Ferré chante, Ferré berce, Ferré ensorcèle…Sans fausse note. Il enchaîne les titres : « Fautif », « Ekoti Ya Nzybe », « Jugement », « Ma meilleure chemise », ou encore « Pourquoi tu m’as fait ça », « Mea culpa », « Tucheze », « Court circuit », « Monotonie »… Le cocktail de belles mélodies est à la dimension de la célébrité de l’artiste. Le public est debout, dompté, conquis, au bord de l’hystérie. A 3h du matin, Soukous Makhoul retrouve Ferré sur scène. La fête a atteint son paroxysme. La preuve, les danseurs et danseuses se lâchent et vont dans la foule communier avec des fans surexcités. Le « Padre » n’est pas en reste. Il suit le mouvement et s’en va  chanter et danser avec ses admirateurs à qui il offre du nectar vocal dont lui seul en a le secret. Après deux heures de show non stop, Ferré Gola boucle la soirée pendant que le public en redemande. Ce sera une autre fois !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More