Fécafoot : Appelez-moi Prince Seidou Mbombo Njoya !

0

Avec 46 voix, l’ancien président de Fédéral du Noun Fc a devancé l’ancien gardien international Joseph Antoine Bell (17 voix) et Mongue Nyamsi (3 voix), selon le décompte fait au terme de l’assemblée générale élective qui s’est déroulée au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football de Mbankomo et retransmise en direct par la chaîne publique d’information en continu Crtvnews.

Sans surprise, il a mis KO ses challengers! Le ralliement de Franck Happi à Joseph Antoine Bell et le soutien de Mongue Nyamsi à Hervé Tchinda n’ont pas suffit à faire basculer la balance. L’écrasante majorité des délégués ayant décidé d’accorder leurs suffrages à l’ancien directeur commercial de la défunte Loterie nationale du Cameroun (Lonacam) dont le projet de développement de la maison mère du foot camerounais a sans douté été le plus convaincant. Cette élection (au scrutin uninominal) très attendue met ainsi un terme à une longue période de crise à la Fécafoot doublée d’une succession de comités de normalisation installés par la Fédération internationale de football association (Fifa) sous l’onction d’un gouvernement éternellement attentiste. En crise depuis cinq ans, et après deux organes transitoires (de 2013 à 2015, puis entre l’élection invalidée de Tombi à Roko Sidiki en septembre 2017), celui qui conduira les destinées de l’instance faîtière du foot camerounais pour les quatre prochaines années, vient donc d’être désigné.

Il a claqué la porte de la Fécafoot en 2013 au motif que cette maison qui l’a accueilli depuis les années 2000, n’est rien d’autre qu’un « panier à crabes ». Six ans plus tard, il fait son come back avec la conviction qu’il est l’ « homme de la situation ». Soutenu par des cadors tels Alim Konaté, Gilbert Kadji et même Samuel Eto’o dont le rôle dans cette démarche est sujet de polémique, l’ex directeur du Bureau Fifa de Yaoundé articule son programme sur l’implication de tous les acteurs du football. Parce que, sans eux, explique-t-il, « rien n’est possible. Ce sont des maillons importants et même incontournables dans toute la chaîne. Joueurs, entraîneurs, clubs, arbitres, administratifs ». Pour ce faire, il entend relancer le football amateur, le densifier dans les ligues régionales et départementales, créer un fond d’assistance pour le football amateur, mettre sur pied une compétition entre les sélections régionales et une prime à la licence incitative à l’augmentation du nombre de licenciés.

Politique de protection des joueurs

Prince Mbombo Njoya.

Quant au football professionnel, il entend œuvrer pour la collaboration entre la Fécafoot et la Ligue dans le but d’accompagner cette Ligue dans le processus de professionnalisation notamment à travers la mutualisation de la recherche des sponsors ; la mise en place d’une bonne politique de protection des joueurs et les encourager à penser à l’après-football parfois mal gérée par nos footballeurs. Le football féminin n’étant pas en reste. Tout comme le digne fils du Noun entend « œuvrer pour le renforcement de la promotion du football féminin dans le pays en organisant les compétitions dans toutes les catégories, en augmentant la dotation financière pour le développement du football féminin et en accentuant la formation des administrateurs femmes ».

Porter au « trône », il promet de réorganiser la pratique du football jeune, recenser, classifier et catégoriser les différentes structures de formation ; renforcer la formation des administrateurs ; augmenter la dotation financière pour le développement du football jeune qui est jusqu’ici insignifiante, organiser les compétitions de qualité au niveau départemental, régional et national à l’instar des Play off dans la phase nationale sous la supervision de la Ligue spécialisée de football jeune.

Daniel  NDING

Seidou Mbombo Njoya, président de la Fécafoot

« Je rends hommage au Comité de normalisation »

« Je voudrais remercier tous les délégués qui m’ont accordé leurs suffrages en décidant de répondre favorablement à la main que je leur ai tendue pour m’accompagner dans mon projet de reformation et de refondation du football camerounais. Tous mes remerciements également à l’endroit de la Fifa et de la Caf pour l’encadrement du travail du Comité de la normalisation et de toute leur attention soutenue pour redonner un nouveau visage à notre football. Ma gratitude va aussi à l’endroit du gouvernement de la République pour son accompagnement dans ce processus qui a conduit à mon élection ce jour. Je ne vais pas oublier de rendre hommage au Comité de normalisation qui a fait un excellent travail en conduisant avec brio ce processus électoral qui est arrivé à son terme. J’ai présenté ma profession de foi à la presse il y’a deux semaines ; j’y reviendrais de fond en comble dans les prochains jours et le travail pourra enfin commencer. Je profite de l’occasion pour lancer un appel à tous les acteurs, à mes challengers et à tous ceux qui ont des expertises et des idées novatrices pour la reforme de notre football. Je suis le président de la réconciliation ».

Propos recueillis par D.N.

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More