Élections locales : Election’s Cameroon affûte ses armes

0
La première session de plein droit du Conseil électoral d’Elections Cameroon, présidée par Enow Abrams Egbe, s’est tenue vendredi 15 novembre 2019, suite à la convocation du corps électoral par le Président de la République, pour l’organisation des élections législatives et municipales du 9 février 2020.

En présence de tous les autres membres du Conseil électoral d’Election’s Cameroon, et de la Direction générale des élections, le Président dudit Conseil, Enow Abrams Egbe, après avoir honoré la mémoire des disparus de la catastrophe de Gouaché à travers une minute de silence, a décliné l’ordre du jour de cette session.
En des termes très rassurant, le Président du Conseil électoral d’Election’s Cameroon a précisé que : « La présente session de plein droit se réunit donc à juste titre, dans le cadre des missions régaliennes du Conseil Electoral en tant qu’organe stratégique et politique, et ce, conformément à l’article 19 (2) du Code électoral. Il sera question, lors des présentes assises, d’adopter le chronogramme d’activités de la Direction Générale des Elections tout en procédant à l’analyse de l’enveloppe budgétaire y relative, avant de nous accorder sur la feuille de route définitive et harmonisée qui servira non seulement de boussole, mais aussi comme une matrice comportant les indicateurs clés de performance pour une bonne préparation et une organisation réussie des élections municipales et législatives du 09 février 2020. »
Enow Abrams Egbe a rappelé «qu’il s’agit de mettre en branle la machine électorale dans le cadre du processus démocratique. Cette grande offensive, pour reprendre une expression militaire, vise à mobiliser toutes les énergies et les volontés en vue d’une participation massive des citoyens au double scrutin en perspective. »
On retient également des affirmations du président du Conseil que les commandes pour l’acquisition du matériel électoral ont déjà été confirmées auprès des différents fournisseurs et prestataires, question d’anticiper les délais de livraison afin de procéder le cas échéant, aux ajustements nécessaires. Dans le même temps, l’aménagement des différentes bases logistiques pour la préparation et le conditionnement du matériel est quasiment achevé. «Il ne reste plus qu’à espérer, qu’à la mi-décembre 2019 comme prévu, l’impression des documents électoraux soit terminée et qu’en janvier 2020, la totalité du matériel électoral soit réceptionnée dans les différentes circonscriptions, ainsi que l’installation, la formation et le déploiement des membres des commissions mixtes électorales tant au niveau local qu’au plan national. »
Samuel BONDJOCK

Share.

About Author

Leave A Reply