Double scrutin du 9 février : les assurances d’Elecam

0

A l’occasion de la 4ème Session de plein droit du Conseil Electoral d’Elections Cameroon, le 27 décembre 2019, le Président dudit Conseil, Enow Abrams Egbe, a renouvelé sa promesse de respecter les délais règlementaires.

 

Au lendemain de toutes les décisions rendues dans le cadre du contentieux pré-électoral, devant le Conseil constitutionnel et les tribunaux administratifs, le Conseil électoral d’Elections Cameroon s’active désormais à la publication des listes définitives des candidatures retenues, à l’impression des bulletins de vote, à la préparation du matériel électoral, ainsi qu’à l’organisation du scrutin proprement dit.

Pendant la 4ème Session de plein droit du Conseil Electoral d’Elections Cameroon, le 27 décembre 2019, le président dudit conseil Enow Abrams Egbe s’est félicité de la récente descente des membres du Conseil dans les démembrements territoriaux d’Elections Cameroon, afin de s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs du double scrutin du 09 février prochain. «En dépit des difficultés évidentes liées notamment à l’accès à certaines zones réputées sensibles et à des antagonismes habituels qui participent de la compétition électorale, il y a fort à espérer, au regard du climat général, que le scrutin législatif et municipal du 09 février 2020 pourra se tenir sans incident majeur… En nous attelant au respect scrupuleux de la loi, nous avons promu la participation électorale pour une élection plus que jamais inclusive. »

La quatrième Session ordinaire du Conseil Electoral au titre de l’année 2019, qui s’est tenue le 30 décembre dernier, s’est consacrée essentiellement au vote du budget 2020 d’Elections Cameroon, qui s’équilibre en recette et en dépenses à la somme de 10,68 milliards de FCFA. Les groupes de travail constitués des membres du Conseil électoral doivent d’ici la fin du premier trimestre 2020, présenter des propositions pertinentes sur les éventuelles réformes des dispositions opérationnelles et juridiques de l’institution. Notamment, en ce qui concerne le renforcement du rôle de la Commission de contrôle budgétaire et financier, l’adoption d’une politique de recrutement adaptée aux missions d’Elections Cameroon, la révision des modalités de gestion et de recrutement des collaborateurs, les propositions d’une gestion et d’une répartition plus efficace des espaces de travail, la clarification de l’utilisation des différentes dotations allouées aux démembrements territoriaux d’Elections Cameroon, et enfin la dotation des structures d’appui et des démembrements territoriaux des moyens leur permettant de gagner en technicité et en efficience.

Samuel BONDJOCK

Share.

About Author

Laisser un commentaire