Douala : cinq cadavres retrouvés chez un blanchisseur malien

0

Le propriétaire a pris la poudre d’escampette après la découverte macabre ce dimanche 1er décembre 2019.

Il est 19h40 minutes. Le carrefour Nkongmondo dans le deuxième arrondissement de Douala est encerclé par les forces de maintien de l’ordre. Un pickup de la gendarmerie nationale patrouille pour disperser la foule. Les jeunes du quartier restent sur le pied de guerre. Ils sont en colère contre un blanchisseur d’origine malienne chez qui cinq corps sans corps vie ont été retrouvés cet après-midi.

« Il y a la petite fille du voisin qui a disparu depuis plusieurs jours. On se demandait où elle était passée. Aujourd’hui, une odeur de mort sortait de la maison du blanchisseur. Le frère de la fille a cassé la porte, il a retrouvé sa petite sœur morte, étouffée», rapporte un jeune du quartier.

La dépouille de la fillette, âgée d’environ 7 ans, n’est pas la seule retrouvée au domicile du blanchisseur. « En entrant pour retirer le corps, on est tombé sur un deuxième corps d’une fille d’environ 9 ans et sur trois autres corps d’adultes », ajoute notre interlocuteur, scandalisé. Les corps ont été transportés à la morgue par les sapeurs-pompiers.

Lire aussi :https://www.ndengue.com/drame-cinq-corps-sans-vie-retrouves-chez-un-blanchisseur-a-douala/

Les jeunes du quartier sont entrés dans une colère noire. Une chasse à l’homme a été étouffée à l’allumage par la police, qui a dispersé la foule à l’aide du gaz lacrymogène. « On a malheureusement confondu deux guinéens aux maliens. L’un d’eux a été blessé », lance, tout furieux, un jeune de Nkongmondo. Un calme précaire règne en ce moment dans le quartier, malgré la présence des forces de maintien de l’ordre.

Source : www.ndengue.com

Share.

About Author

Leave A Reply