Dominique Bilde : «Nous devons soutenir le Cameroun sans ingérence et surtout sans condescendance»

0

S’adressant ce jeudi 18 avril 2019 devant le parlement  européen, la député membre du Front national appelle l’Europe à ne pas s’ingérer dans les affaires du Cameroun. Ci-dessous, le discours de Dominique Bilde.

“C’est tout d’abord un hommage appuyé que nous devrions rendre aux forces armées ainsi qu’aux civils camerounais engagés dans une lutte sans merci contre Boko Haram. D’autant que ce combat résolu contre le terrorisme, le Cameroun l’aura  porté bien au-delà de ses frontières, dans le cadre du partenariat transsaharien, puis au sein de la force multinationale mixte. Et c’est en dépit d’une situation intérieure très difficile qu’il a longtemps accueilli de milliers de réfugiés nigérians, fuyant la barbarie islamique. Voilà les faits d’armes du Cameroun, à des années lumières du portrait au vitriole que certains croient bon de brosser. Ce pays, gage de sécurité dans une région tiraillée par les tensions multiples se prête mal aux simplifications outrancières. Tout d’abord parce que les dissensions entre anglophones et francophones sont moins le fait d’antagonisme profond que d’intérêts économiques bien compris. C’est au large des régions anglophones qui gisent les principales réserves nationales d’hydrocarbures, et la gestion des entreprises publiques qui les contrôlent constituent un enjeu avoué.

Deuxièmement, parce que des réformes considérables ont été consenties par le gouvernement camerounais. Je pense bien sûr à la Commission pour le bilinguisme et le multiculturalisme, à l’ouverture élargie, aux droits anglo-saxons au sein de la Cour Suprême, comme de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature ou enfin au recrutement de professeurs bilingues. Du reste, la société camerounaise plurielle ne saurait se définir par cet unique clivage. Combien d’anglophones vivent aujourd’hui dans les territoires francophones, et inversement ? Tous communient pourtant dans les mêmes valeurs, les mêmes références culturelles et dans l’amour de la même patrie. C’est ce Cameroun là que nous devons soutenir sans partie pris, sans ingérence et surtout sans condescendance.”

Décrypté par V.T.

Share.

About Author

Leave A Reply