Dialogue national : cinq jours pour sauver le NoSo et réconcilier les Camerounais

0

La grand-messe convoquée par le président de la République le 10 septembre dernier en vue d’examiner les voies et moyens pour répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, démarre le 30 septembre et s’achèvera le 04 octobre 2019.

Messieurs et dames, dialoguons donc ! Paul Biya a enfin levé le mystère sur la date de la tenue de la grande consultation nationale qu’il a annoncé il y’a une semaine dans l’espoir de mettre un terme au conflit meurtrier qui existe entre des groupes séparatistes de la minorité anglophone et les forces de sécurité. Pour ceux des observateurs de la scène politique qui ont tôt fait de conclure à l’incertitude que le président de la République a laissé planer en annonçant le Grand dialogue national sans pour autant en préciser les dates, les voici servis. Cette méga rencontre qui sera présidée par le Premier ministre Joseph Dion Ngute et rassemblera les différentes composantes sociales, y compris des représentants des forces de défense et de sécurité, ainsi que ceux des groupes armés, démarre le 30 septembre courant pour s’achever le 04 octobre. La (bonne) nouvelle est tombée il y a quelques heures seulement.

Parler, proposer, se réconcilier

Pendant cinq jours donc, les Camerounais conviés à ce cénacle de la parole et des propositions concrètes vont dialoguer pour sortir la partie anglophone du pays de l’effroyable guerre dont elle est victime et ramener la paix dans cette contrée. Bien loin d’une rencontre de beaux discours et de grandes théories, il sera question pour toutes les parties prenantes invitées à la table dudit dialogue, de s’exprimer, d’extérioriser les haines et les rancœurs, de proposer des voies et moyens susceptibles de sortir le NoSo du chaos. Ce sera également le lieu de réconcilier les frères et les sœurs nés d’une même mère le Cameroun mais opposés à cause des blessures de l’Histoire. Le grand dialogue national que l’écrasante majorité des Camerounais a appelé de tous ses vœux, se veut aussi la tribune pour emboucher la trompette de la paix, de l’unité et du vivre-ensemble. Mieux que des mots, il faudra le matérialiser par des actes.

La grand-messe convoquée par le président de la République le 10 septembre dernier en vue d’examiner les voies et moyens pour répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, démarre le 30 septembre et s’achèvera le 04 octobre 2019. Messieurs et dames, dialoguons donc ! Paul Biya a enfin levé le mystère sur la date de la tenue de la grande consultation nationale qu’il a annoncé il y a une semaine. Ce sera également le lieu de réconcilier les frères et les sœurs nés d’une même mère le Cameroun mais opposés à cause des blessures de l’Histoire. Le grand dialogue national que l’écrasante majorité des Camerounais a appelé de tous ses vœux, se veut aussi la tribune pour emboucher la trompette de la paix,

Dion Ngute à Bamenda.

Etat anglophone

En prélude à ces assises, le Premier ministre continue de mener de « larges consultations » tel que l’a indiqué Paul Biya. Depuis jeudi dernier, parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinion, intellectuels, opérateurs économiques, autorités traditionnelles, autorités religieuses, membres de la diaspora, etc se succèdent à l’Immeuble Etoile.

En rappel, les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont confrontées à une grave crise sociopolitique qui a éclaté en 2016. Les populations originaires de ces zones s’estimant marginalisées. Il y a plus d’un an, celle-ci a dégénéré en conflit armé entre soldats et séparatistes en lutte pour la création d’un État indépendant.

Daniel NDING

Le Grand Dialogue National en bref…

Thèmes : Le bilinguisme, la diversité culturelle et la cohésion sociale, la reconstruction et le développement des zones touchées par le conflit, le retour des réfugiés et des personnes déplacées, le système éducatif et judiciaire, la décentralisation et le développement local, la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants, le rôle de la diaspora dans le développement…

Participants : Le Grand dialogue national réunira les parlementaires, les hommes politiques, les leaders d’opinion, les intellectuels, les opérateurs économiques, les autorités traditionnelles, les autorités religieuses, les membres de la diaspora, les représentants des forces de défense et de sécurité, les représentants des groupes armés, les représentants des victimes

Hébergement : Quatre hôtels ont été retenus pour héberger les participants, à savoir l’Hôtel Mont Febe, l’Hôtel des Députés, le Djeuga Palace, l’Hôtel La Falaise.

Transport : Des autocars assureront le déplacement des participants, des différents sites d’hébergement au Palais des Congrès, durant la durée du Grand Dialogue National.

Contacts où peuvent être adressées des contributions au Grand Dialogue national :

balungeliebune@yahoo.com

fmbayu@yahoo.com

www.nationaldialogue.cm

Share.

About Author

Leave A Reply