Devoir de mémoire : un Musée des indépendances bientôt au Cameroun

0
Une mission d’inventaire du site a séjourné du 10 au 12 juillet 2020 à cet effet  dans les villes de Mbot-Makak et de Boumnyebel. La construction d’un Musée spécialisé sur l’histoire de la colonisation et des indépendances africaines est fort évocateur.

Le Cameroun accueillera bientôt sur son sol un Musée des Indépendances africaines. Une forte délégation constituée des experts en la matière a été en mission le weekend passé à Mbot-Makak et Boumnyebel, dans le département du Nyong et Kelle pour un inventaire et une analyse technoscientifique des sites proposés  par les autorités locales pour la réalisation de ce projet.

Dans ce Musée des indépendances, il y aura un terrain de 5ha prévu pour abriter des salles d’expositions, un amphithéâtre, une médiathèque…, bref un complexe mémorial qui accueillera les débats, la recherche et le devoir de mémoire sur le processus de décolonisation et d’accession à l’indépendance de tous les pays africains.

Le projet, en gestation depuis  quelques années, est porté par l’Association Pays de la Loire Cameroun et l’association TMASE avec le concours du programme Route des Chefferies du Cameroun (Prdc) et de l’Institut des Beaux-arts de Nkongsamba. Il sera, après sa mise sur pied, le tout premier  musée international dédié à cette thématique dans le monde. De quoi  susciter l’intérêt de nombreux universitaires qui constituaient la délégation venue sur place s’imprégner et se rassurer sur certains nombres de faits.

Le choix de Mbot-Makak et de Boumnyebel, ville natale de Um Nyobè, leader nationaliste camerounais n’est pas anodin. Ces deux villes ont été parmi les hauts lieux de la contestation coloniale au Cameroun. La construction en vue d’un Musée spécialisé sur l’histoire de la colonisation et des indépendances africaines dans ces localités est hautement symbolique.

Lire aussi :Devoir de mémoire : Hommage à Ruben Um Nyobé (…Fin)

Depuis que l’idée du Musée a été émise, ce projet  a reçu le soutien et la bénédiction de tous les chefs de canton de la Sanaga Maritime. Il constitue, selon ses initiateurs, une démarche intergénérationnelle à la recherche de la vérité historique. Une vérité parfois galvaudée au profit des bourreaux, pour des intérêts multiformes ou des raisons purement politiciennes.

Félix EPEE

 

 

 

 

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire