Dernière heure : le journaliste Ambe Macmillan enfin libre

0

L’heureuse nouvelle est tombée il y a quelques minutes. Ambe Macmillan Awa est libre. Les sécessionnistes auraient cédé à la pression des mouvements syndicaux de médias. Qui, suite à l’enlèvement du secrétaire général de l’antenne Nord-ouest du Snjc (et président l’antenne Nord-ouest de la Cameroon association of english speaking journalist, Camasej), jeudi 21 février courant à Bamenda, ont multiplié les initiatives pour sa relaxe. Selon une source proche du confrère, ses ravisseurs l’ont conduit dans une brousse et l’y ont abandonné. Il a couru sur une bonne distance  pour rejoindre son domicile, où son épouse était morte de chagrin. “Il ne peut pas encore parler pour le moment. Il se repose, mais il est bien portant physiquement. Il n’a pas subi de violence physique”, rassure-t-on à La Voix Du Koat.

C’est vers Foncha  à Bamenda que Ambe Macmillan Awa a été happé par la milice séparatiste. Il était  maintenu en captivité dans l’un des camps des séparatistes à Bafut. Ambe Macmillan Awa est également membre de Cameroon community média network (Ccmn), blogger The Stateman et promoteur de Waka TV sur internet.

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire