Croissance économique : ça cogite dans la zone Cemac

0

Une réunion de concertation régionale réunissant les ministres et experts financiers de la communauté se tient depuis ce vendredi 5 juillet 2019 au siège de la Beac à Douala.

Réunion de concertation régionale sur les projets intégrateurs dans la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (Cemac). Les travaux sont d’une importance manifeste. Les ministres des pays de la région Afrique Centrale, le président de la Commission de la Cemac, les présidents des institutions communautaires…les experts des six Etats membres de la Cemac n’ont pas pu bouder les travaux des 5 et 6 juillet au siège de la Beac à Douala. Ils sont bien conscients que l’Afrique Centrale peine à décoller. Comme l’a indiqué le Professeur Daniel Ona Ondo, le président de la Commission de Cemac, cette rencontre est une recommandation de la 14ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et du Comité de pilotage du Pref-Cemac (Programme de reformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique Centrale).

«L’exigence de cette réunion trouve sa justification dans les défis qui nous interpellent face au faible taux d’intégration physique et commerciale des Etats de la zone Cemac. Avec le plus faible réseau d’infrastructures ainsi que le plus faible taux des échanges commerciaux intracommunautaires, moins de 3% contre une moyenne de 10% pour les autres communautés économiques, régionales sur le continent, l’intégration régionale peine à devenir le moteur de croissance et de développement des économies de la zone Cemac», situe Pr. Daniel Ona Ondo. Il reconnaît aussi que jusqu’ici, les travaux du Programme économique régional (Per), n’ont abouti à rien. Le Per est la principale plateforme où sont listés les projets fédérateurs à même de développer les pays de la sous région. Cependant, fustige le président de la Commission Cemac, «près de vingt ans après son adoption, par la Conférence des Chefs d’Etat à Bangui, nous ne pouvons-nous satisfaire de l’état de sa mise en œuvre. Au terme de sa première phase opérationnelle sur la période 2011-2015, les résultats atteints ont été si mitigés qu’il a été nécessaire d’adopter une approche plus pragmatique et inclusive qui a donné lieu à la conception du Plan opérationnel 2017-2021 (Per phase2)».

Une concertation régionale réunissant les ministres et experts financiers de la communauté se tient depuis ce vendredi 5 juillet 2019 au siège de la Beac à Douala. Pour que le Per 2 ne soit pas un flop et que les bailleurs de fonds s’engagent à financer les projets de développement retenus par le Pref-Cemac, les dossiers doivent être on ne peut plus matures. Pour la première phase du Per, les projets retenus n’étaient «pour la plupart qu’au stade d’idées de projets, sans étude de faisabilité préalables pour juger leur bancabilité, leurs impacts socioéconomiques et environnementaux», dénonce le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (Bdeac), Fortunato-Ofa Mbo Nchama

Cérémonie d’ouverture des travaux.

Maturité des projets

Pour que le Per 2 ne soit pas un flop et que les bailleurs de fonds s’engagent à financer les projets de développement retenus par le Pref-Cemac, les dossiers doivent être on ne peut plus matures. Pour la première phase du Per, les projets retenus n’étaient «pour la plupart qu’au stade d’idées de projets, sans étude de faisabilité préalables pour juger leur bancabilité, leurs impacts socioéconomiques et environnementaux», dénonce le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (Bdeac), Fortunato-Ofa Mbo Nchama. Et d’ajouter : «En Afrique Centrale, notre plus grande faiblesse dans la mise en œuvre des projets de développement réside dans la disponibilité à bonne date des études de faisabilité. Nos délais de passation de marchés et de réalisation des études sont extrêmement longs, en moyenne trois ans» et peuvent s’étendre sur six ans.

Les experts du Cameroun, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, du Congo, de la Centrafrique et du Tchad doivent donc plancher sur les projets intégrateurs à prioriser, parmi les treize identifiés.  Pendant ces deux jours, ils devront notamment «passer en revue les projets communautaires et les projets nationaux donc le caractère intégrateur et le niveau de maturité sont avérés, ponctue le ministre d’Etat Gilbert Ondongo, par ailleurs président du Comité de pilotage du Pref-Cemac. Vos travaux doivent permettre de dresser un ordre des projets intégrateurs, s’assurer de leur état de maturité à ce jour, apprécier l’impact de ses projets une fois mis en œuvre dans les pays, actualiser en temps de besoin l’évaluation financière des projets, mettre à jour les fiches de présentation des projets pour faciliter la recherche des financements…» Au rang des treize projets, on note la construction d’une dorsale régionale de télécommunications en ligne, la construction du satellite Afrique centrale, la production et l’interconnexion électrique régionale, la construction de trois ports secs, la construction de la boucle ferroviaire Cemac.

Valgadine TONGA                                                 

Share.

About Author

Laisser un commentaire

Paul Biya : «La violence fait le malheur des peuples en Afrique. Nous ne voulons pas de cela au Cameroun»
"Malgré ces efforts du Gouvernement, des mouvements radicaux, principalement inspirés de l’étranger, ont récupéré et dévoyé les revendications corporatistes. Ils ont ainsi ourdi un projet sécessionniste avec pour but, la partition de notre pays. A cette fin, ils ont constitué et financé des groupes armés qui ont causé un lourd préjudice aux populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le monde entier a été témoin des atrocités commises par ces groupes armés : mutilations, décapitations, assassinats des éléments des Forces de Défense et de Sécurité, des autorités administratives et des civils sans défense, destructions des infrastructures et édifices publics, incendie des écoles, des hôpitaux, etc..."
Loi sur la décentralisation adoptée à l’issue du Grand dialogue national, modernisation de l’agriculture, la baisse de l’importation, les prouesses de...
Read More
  • SANTE

    Sur place au Cameroun, un dispositif de surveillance a été mis sur pied par le gouvernement. Pavel Daryl Sem Kenou revenait d’un voyage à Wuhan en Chine le 19 janvier, lieu considéré comme l’épicentre du virus. Il a été admis le 28 janvier 2020 à l’hôpital en Chine. Aujourd’hui, les statistiques officielles révèlent un décès de plus de 860 Chinois. Niveau contamination, 17 300 cas
    C’est l’objectif du séminaire organisé hier jeudi 19 décembre 2019 à Yaoundé par l’association Positive-Generation. Corruption endémique, exécution des marchés fictifs, abandon des chantiers, mauvaise gestion des finances publiques. Ces maux constituent une véritable ligature à l’accès rapide aux soins et services de santé et participe à la démotivation du personnel de santé. Autant d'observations faites par l'association Positive Generation, et présentées au grand public, le jeudi 19 décembre 2019 à Yaoundé. Pour faire face
    42 districts sur les 189 que compte le Cameroun sont déjà atteints par la rubéole et la rougeole. De quoi inciter le ministère de la Santé publique à organiser une campagne nationale de vaccination contre ces épidémies, couplée à l’administration de la vitamine A et au déparasitage des enfants de 09 à 59 mois, avec le Mebendazole. L’opération aura lieu du 4 au 8 décembre 2019, sur toute l’étendue du territoire national
    La fondatrice du Centre Orchidée Home a exprimé ce vœu au cours d’une conférence de presse tenue à son siège à Douala, à l’occasion des journées portes ouvertes de cette structure qui s’occupe des enfants autistes. Une naissance sur 160 est autiste dans le monde. Plus de 100 000 enfants autistes ont été recensés au Cameroun depuis 2013. Les chiffres sont loin de la réalité, nuance l’oratrice. Qui avoue que certains enfants autistes, pour des raisons de croyance, ne sont pas amenés dans les centres hospitaliers
    Médecin, consultante en gériatrie et membre du bureau de l’Association comprendre la maladie d’Alzheimer, Docteur Ginette Youatou revient sur la conférence de presse organisée mardi 17 septembre dernier en prélude à la 26èmejournée mondiale consacrée à cette pathologie. «Les causes de cette maladie sont multiples. Les principaux sont l’hypertension artérielle et le diabète. Les personnes atteintes de ces maladies sont susceptibles de développer facilement la maladie d’Alzheimer. Il y a aussi le mode de vie malsain caractérisé par la sédentarité, l’obésité, le manque d’activités physiques et intellectuelles, le tabagisme, l’alcoolisme
  • DIPLOMATIE

    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More
    Maturation des projets en zone Cemac : le Cameroun en bon élève
    Une concertation régionale réunissant les ministres et experts financiers de la communauté se tient depuis ce vendredi 5 juillet 2019 au siège de la Beac à Douala. Pour que le Per 2 ne soit pas un flop et que les bailleurs de fonds s’engagent à financer les projets de développement retenus par le Pref-Cemac, les dossiers doivent être on ne peut plus matures. Pour la première phase du Per, les projets retenus n’étaient «pour la plupart qu’au stade d’idées de projets, sans étude de faisabilité préalables pour juger leur bancabilité, leurs impacts socioéconomiques et environnementaux», dénonce le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique Centrale (Bdeac), Fortunato-Ofa Mbo NchamaLes institutions financières réunies à Douala autour des ministres et experts financiers des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale félicitent la qualité des...
    Read More