Coup de gueule : Samuel Eto’o démonte Vahid Halilhodzic

0

Interrogé dimanche dernier en conférence de presse en Egypte sur le match amical avorté en 2011, entre l’Algérie et le Cameroun, le capitaine des Lions indomptables à l’époque des faits, a remis la balle au centre non sans envoyer des volées de bois vert à l’ancien sélectionneur des Fennecs.

Neuf ans après, la plaie n’a visiblement pas cicatrisé. Les Algériens ne décolèrent toujours pas après le camouflet que le Cameroun leur a infligé en annulant purement et simplement le match amical prévu le 15 novembre 2011. 70 000 billets avaient été vendus par le stade du 5 juillet d’Alger. Autant dire que le pays des Fennecs avaient pris ce match très au sérieux surtout après que les Lions Indomptables aient remporté à Marrakech, le tournoi du LG Cup le 13 novembre. Deux jours après ils étaient attendus à Alger. Or, moins de 24 heures avant le match, soit lundi 14 novembre vers 21h00, le président de Fédération algérienne du football (Faf) fut informé par son homologue camerounais que cette rencontre ne pourrait avoir lieu. Raison officielle : problèmes administratifs internes. Motifs réels : des stars de la sélection camerounaise exigeaient une prime pour jouer contre les Fennecs.

Lire aussi :Can 2019 : ce que cherche Samuel Eto’o dans la tanière des Lions indomptables

C’est ainsi que la Faf va réclamer des dommages intérêts en saisissant la Fédération internationale de football association (Fifa). Pour la première citée, le comportement des joueurs camerounais est inacceptable, déplorable et contraire à l’éthique sportive. Il s’agit de navrantes raisons pécuniaires qui constituent une atteinte grave à l’éthique sportive, peut-on lire entre autres, dans un communiqué publié par la plus grande instance du football algérien. De leur côté, les dirigeants du football camerounais se disent victimes de leurs propres joueurs. Et au final, la somme de 380 000 euros de dommages et intérêts est versée à la partie algérienne par la Fécafoot. A l’origine, une fameuse histoire de grève qui secoue la tanière. Les Lions exigent 30 mille euros pour l’ensemble de l’équipe. Aux premiers rangs des meneurs, Samuel Eto’o et Alexandre Song. Une somme que le ministère camerounais des sports avait, parait-il, réussi à mobiliser et à porter lundi en soirée aux joueurs qui attendaient à Marrakech.

Rétablir la vérité

Mais trop tard pour faire changer d’avis aux frondeurs, «considérant que le problème de paiement de la prime a été posé depuis une semaine et qu’aucune solution n’y a été apportée», comme l’avait fait savoir un communiqué signé par eux en guise d’explication. S’agit – il vraiment d’une sombre histoire de sous, ou bien d’une défection calculée de la part de quelques joueurs camerounais pour décrédibiliser leur fédération nationale du football avec laquelle la tension est encore montée après l’élimination du Cameroun de la phase finale de la Can ? En tout état de cause, les sanctions financières et juridiques se sont abattues sur les joueurs. Samuel Eto’o en a payé le lourd tribut puisque suspendu pour six mois avec amendes exigées. Neuf années donc après ce mélodrame le même Eto’o, El Hadji Diouf et Ahmed Hassan étaient en conférence de presse samedi dernier en Egypte. Cette sortie médiatique des légendes de la Caf a servi de droit de réponse pour le Pichichi à l’ancien sélectionneur Algérien Vahid Halilhodzic.

En effet, interrogé par un journaliste algérien sur le fameux match amical annulé Algérie-Cameroun de 2011, le goléador a d’abord rétabli la vérité, réaffirmant que lui et ses coéquipiers étaient prêts à se rendre à Alger pour donner la réplique aux Fennecs : « Tout ce qui a été dit à l’époque était faux. Je profite de cette occasion que vous m’avez donnée pour vous expliquer, et j’espère que ce que je dirai sera relayé. J’ai même été suspendu pour 18 matches à cause d’un mensonge ; j’ai été plusieurs fois à Alger reçu par l’ancien chef d’État. C’est chez moi, même sans argent, je serai venu jouer. Il y avait cependant un problème, c’est pourquoi je me mêle aujourd’hui et nous essayons d’éradiquer la mauvaise gestion et la mauvaise organisation ».

Bonnes informations

Visiblement très remonté contre Vahid Halilhodzic qui avait salué sa suspension par la Fécafoot, l’ancien capitaine des quintuples champions d’Afrique a tenu à vider son sac : « Je pense que j’ai écrit la plus belle histoire du football africain, et lui avait le devoir de garder le silence et d’avoir les bonnes informations, avant de se prononcer. Je me permets donc de lui dire que la prochaine fois, il doit se taire, parce que si nous ne répondons pas, c’est que nous ne voulons pas descendre si bas ; ce n’est pas parce qu’ils ont raison, voilà, il a ma réponse aujourd’hui. Depuis 2011, je gardais cela, et j’espère que vous allez relayer cela». Rappelons que Samuel Eto’o avait manqué quatre matches officiels avec l’équipe nationale du Cameroun. Deux en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2013 contre la Guinée Bissau et deux en éliminatoires de la Coupe du monde 2014 contre la Rd Congo et contre la Libye.

Daniel NDING

Lire aussi :Media : Samuel Eto’o offre 115 000 euro à La Voix du Koat

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More