Conseil de cabinet : stop aux importations, priorité à la production locale

0

Les travaux présidés par Joseph Dion Ngute en sa qualité de Premier ministre et chef du gouvernement hier 31 janvier, visaient entre autres objectifs à limiter les importations et promouvoir le made in Cameroun.

Le Cameroun doit protéger les marchés locaux contre la concurrence déloyale. C’est peut-être en cette phrase, contenant une bonne dose de protectionnisme, que l’on peut résumer l’essentiel de la communication faite hier jeudi 31 janvier, par le nouveau Premier ministre, chef du gouvernement. Conscient que l’heure est grave et que la stratégie nationale de promotion des produits locaux est en panne si ce n’est qu’elle est infructueuse, l’Etat du Cameroun tire la sonnette d’alarme. Il ambitionne de relancer cette machine grippée à travers la valorisation des savoirs sur les enjeux de production agropastorale, la transformation, la distribution et la consommation. L’Etat compte ainsi notamment faciliter et prioriser par exemple la recherche des marchés pour la production locale non sans prendre en compte les besoins des consommateurs ou par exemple multiplier les comices, les foires pour la promotion des produits locaux. Une espèce d’orgueil national capable de bouleverser les habitudes pour susciter chez les décideurs un sentiment de redynamisation de l’économie camerounaise qui bat visiblement de l’aile.

Tissu de la production nationale

Joseph Dion Ngute en présidant son premier Conseil de cabinet, le premier également du « septennat des Grandes Opportunités », a prêté une attention soutenue aux deux exposés qui ont suivi son discours inaugural. Le premier exposé a porté sur l’impact des importations par le ministre des Finances, Louis-Paul Motaze. Dans sa prise de parole, le Minfi a parlé d’un trou de 800 milliards de Fcfa. Une enveloppe qui aurait eu pu servir à étoffer le tissu de production nationale. La promotion des produits made in Cameroun pour une réduction des importations. C’était d’ailleurs l’objet du second exposé déroulé par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Le Mincommerce a souligné la nécessité de rendre ces produits disponibles, accessibles et surtout compétitifs tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. N’a-t-il pas d’ailleurs envisager depuis une dizaine d’années des descentes sur le terrain  pour continuer à traquer ceux des fabricants des produits de consommations qui se livrent à des pratiques peu orthodoxes.   Car ce ne sont que de telles actions répétées qui pourront dissiper le doute dans les esprits de certains consommateurs. Lire aussi :Industrialisation du Cameroun… La réponse se trouve en Chine

En clair, l’ambition du gouvernement, tel que livrée sur les antennes de la Crtv, consiste à pallier la dépendance du Cameroun des pays étrangers. Tel qu’édictées par le président de la République Paul Biya, le Pm a insisté sur le développement économique, la paix sociale, la sécurité aux frontières, la prise en compte des aspirations des jeunes et des femmes. Mais aussi, la préservation de l’unité nationale. A l’issue des échanges qui ont duré près de 3h, Joseph Dion Ngute a engagé son équipe en totale synergie pour l’atteinte de tous les objectifs.

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More