Chan 2020 : ce que la Caf envisage pour le Cameroun

0

Si la Confédération africaine de football semble se satisfaire de l’état des préparatifs, l’instance que dirige Ahmad Ahmad pourrait toutefois décaler le tournoi en avril ou en juin/juillet et réaménager la répartition des villes-hôtes.

Exit la première visite d’inspection au Cameroun pour le compte du Chan 2020 ! Après avoir passé au peigne fin les stades et annexes devant abriter des rencontres dans les villes hôtes retenues pour la compétition, Anthony Baffoé, le Secrétaire général adjoint de la Caf et sa suite se préparent à déposer leur rapport sur la table du Comité exécutif pour appréciation. La première bonne nouvelle, c’est que les inspecteurs de l’instance faîtière du football africain ont exprimé leur satisfécit, séduits par l’avancée des travaux dans les différents chantiers qu’ils ont visité.

Marqués par l’insoutenable feuilleton du retrait de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019, les Camerounais peuvent avoir le cœur tranquille pour ce tournoi. Le prochain Chan devrait bien avoir lieu au pays de Samuel Eto’o. Les gendarmes de la Caf rassurent de ce qu’il n’y a pas péril en la demeure. Pas besoin de redouter que le spectre du 30 novembre 2018 plane à nouveau sur le ciel de ce Chan présenté comme un galop d’essai avant le plat de résistance de la Can 2021.

Calendrier

L’organisation du tournoi, qui leur a été confiée en avril 2019 pour remplacer l’Éthiopie, pourrait toutefois connaître des aménagements. C’est tout du moins ce qui ressort de cette visite d’inspection des installations qui s’est déroulée du 24 au 30 septembre 2019. Premier changement possible, apprend-t-on, de nos confrères de Radio France internationale (Rfi) : le Chan 2020 pourrait avoir lieu en avril ou en juin/juillet contrairement aux éditions précédentes qui se déroulaient généralement en janvier, février et/ou mars. Cela laisserait davantage de temps aux Camerounais pour être prêts à temps. La deuxième solution, durant la trêve « estivale », semble logique si l’on raisonne en termes d’harmonisation avec une Coupe d’Afrique des nations qui a désormais lieu durant cette période. Mais juin/juillet correspond à la saison des pluies au Cameroun. Et des rendez-vous, comme les qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022, sont déjà au programme de juin 2020. De sources concordantes, la phase finale pourrait donc se tenir en avril… Bref, à un moment durant lequel les compétitions interclubs (Ligue des champions et Coupe de la Confédération) sont censées se dénouer. La Caf devrait vite trancher cette épineuse et cruciale question du calendrier.

Peur sur Garoua

« Les inspecteurs de la Caf, emmenés par le premier vice-président Constant Omari et Anthony Baffoe, ont paru plutôt satisfaits de l’état des deux stades de Douala (Japoma et Réunification), de celui de Bafoussam, de celui de Yaoundé et de celui de Garoua. En revanche, dans cette dernière ville, le manque d’hébergements semble constituer un sérieux problème. Du coup, il n’est pas impossible que le Stade Roumdé Adjia soit utilisé avec parcimonie, par exemple uniquement pour le match pour la 3e place, et qu’il y ait deux groupes localisés à Douala, un à Bafoussam et un à Yaoundé », informe Rfi. La Caf ne veut toutefois pas priver le Septentrion de toute rencontre. Et elle veut encore moins que les prestataires à Garoua, délestés du Chan 2020, relâchent leurs efforts alors que l’organisation de la Can 2021 approche également. Car il reste, en revanche, du pain sur la planche concernant cet événement. Quoiqu’il en soit, on en saura davantage dans les prochaines semaines.

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply