Carnet noir : Claude Ndam range sa guitare

0

Surnommé « le griot moderne », le célèbre artiste, auteur de la chanson « Mona » a rendu l’âme dans son domicile à la cité verte. Claude Ndam a été vaincu par une longue maladie. 

Sa vie ne tenait plus qu’à une corde. Un peu comme celles de sa guitare acoustique qui ne le quittait presque jamais. Cet instrument avec lequel il aura composé des tubes immortels et fait danser de nombreux mélomanes à travers le Cameroun, l’Afrique et le monde. Le dernier spectacle live de sa vie, il l’a joué contre la mort mais n’a pas survécu. La faucheuse a eu raison des belles mélodies dont lui seul en avait le secret. Victime à trois reprises, d’Accidents vasculaires cérébraux (Avc) face auxquels il s’en est miraculeusement tiré d’affaire, Claude Ndam n’a pas eu la même grâce cette fois. L’homme dont on savait la santé fragile ces dernières années, était à deux doigts de casser sa pipe en février dernier. En effet, le célèbre artiste-musicien venait de subir une troisième attaque cardiovasculaire qui l’a laissé dans un état critique.

Face au sort qui s’acharnait sur l’artiste, son collègue Ledoux Marcellin qui avait sonné l’alerte sur la toile, avait lancé un appel à l’aide pour permettre à Claude Ndam, auteur de titre à succès « U Nguoya », de pouvoir faire face aux factures d’hôpital. « Je viens solliciter auprès de vous, un grand élan de solidarité pour une collecte de fonds, pour pouvoir aider la famille à payer les factures exorbitantes que nous avons trouvées », plaidait-il. Son état lui avait valu un internement à l’hôpital central de Yaoundé et après quelques semaines de soins, Dieu lui a épargné le pire. Mais c’était sans compter que le père de « Mona » sombrerait dans une longue maladie qui a finalement eu raison de lui. C’est à son domicile de la Cité-Verte à Yaoundé qu’il a poussé son dernier soupir dans la nuit du 11 au 12 juin 2020. L’homme tire sa révérence à 65 ans, laissant derrière lui, une carrière qui force le respect et l’admiration.

Un pionnier de la modernisation de la musique Bamoun

Après avoir fait part de sa douleur, Ibrahim Mbombo Njoya «salue la mémoire de ce musicien de renom qui, par sa guitare et ses chansons riches en enseignements, a été depuis les années 1990, l’un des pionniers de la modernisation de la musique Bamoun. Le “griot moderne”, comme il se présentait, aura ainsi contribué à promouvoir la culture Bamoun au-delà des frontières nationales, se hissant grâce à son travail et à son abnégation, au sommet des grands artistes contemporains que notre pays a connus. C’est à ce titre qu’il a été anobli comme “Nji”, notable dans la Cour du Palais des rois Bamoun», souligne le Sultan roi des Bamouns. Un hommage à la dimension de l’illustre disparu, bien calé dans des rythmes patrimoniaux, jazz et un peu du rock teinté de petites touches traditionnelles. Ce qui faisait surtout son authenticité c’est le fait qu’il chante en langue Bamoun et sa touche vocale en mode Afrojazz.

Les lyrics de cette légende de la musique made in Cameroon ont inspiré plus d’un artiste aujourd’hui, et ces derniers ne manquent pas l’occasion de lui rendre hommage à travers des reprises de ses chansons ou des collaborations. C’est le cas de Sergeo Polo qui a remixé le son « Mona » en 2011 ou alors de la récente collaboration avec le rappeur Stanley Enow « Love song » qui est une reprise de son titre « L’amour ». Le retour de l’artiste s’est aussi fait sur les scènes nationales lors de la célébration de ses 30 ans de carrière artistique en 2013. Claude Ndam, c’est toute une grande école et  un berceau de la culture camerounaise. A cet effet, Claude Ndam a notamment organisé plusieurs ateliers de formation et des colloques sur la culture Bamoun. Merci pour ces moments l’artiste !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More