Aimée Raymond Ngangue : «80% des personnes handicapées n’ont pas accès à l’emploi»

0

Lors de la 5ème édition du ‘’Handi Café’’ tenue à Douala le 27 avril 2019, le président de l’Association pour le développement de l’entrepreneuriat des personnes handicapées (Adephan) s’est exprimé sur les réalités vécues par les personnes en situation de handicap dans les entreprises au Cameroun.

C’est quoi le Handi café ?

Le Handi café c’est une plateforme d’échange et de partage entre les entreprises, les personnes en situation de handicap autour des problématiques liées à l’emploi et à l’entrepreneuriat. Il est organisé par l’Association pour le développement de l’entrepreneuriat des personnes handicapées (Adephan). Nous sommes à la 5ème édition. La thématique de cette édition était : ‘’handicap et emploi, comment trouver les solutions durables et adapter des postes au handicap’’.

Lire aussi :Initiative : Elan de solidarité pour des enfants handicapés

Quelle sont les réalités vécues par les personnes handicapées dans les entreprises au Cameroun?

Il y a tout d’abord des obstacles liés à l’accessibilité. Cette accessibilité restreint le contact que les personnes handicapées ont avec ces entreprises. Nous avons décidés de présenter ces problématiques aux entreprises. Aussi, il y a le problème de compétences. Nous avons recensé des personnes en situation de handicap qui sont demandeuses d’emploi et qui n’ont pas souvent les compétences attendues. Il est important de revoir toutes ces choses et de présenter le meilleur aux entreprises, parce que nous sommes à l’ère de la compétitivité, à l’ère du digital. Selon le Pnud en 2015, 80% des personnes en situation de handicap n’ont pas accès à l’emploi. Selon les Enquêtes camerounaises auprès des ménages (Ecam), on a les mêmes statistiques. La situation est de plus en plus constatée et nous sommes en train de nous déployer pour trouver des solutions adéquates.

Lire aussi :Initiative : le bonheur au bout d’une image

Quelle est votre stratégie au Handi Café pour changer la donne ?

Au Handi Café, nous essayons de connecter le maximum d’entreprises, le maximum de personnes cibles, de personnes compétentes pour adresser ces problématiques-là. Nous avons aussi des projets que nous soutenons. Le projet Damo par exemple est une unité de séchage de fruits et de légumes qui permettra de recruter exclusivement des personnes handicapées. C’est une start-up. Cinq personnes seront recrutées pour la première phase. Mais sur la chaine de valeurs, nous avons plus de trente personnes qui peuvent intégrer le projet.

Propos recueils par H.N.

Share.

About Author

Leave A Reply