Grand dialogue national : Joseph Dion Ngute ouvre le bal des consultations

0

 Missionné par le président de la République pour conduire le grand dialogue national afin d’examiner les voies et moyens pour répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-ouest et du Sud-ouest, le Premier ministre a reçu hier jeudi 14 septembre, la délégation du Social Democratic Front (Sdf).

Ça a déjà commencé ! Pas de temps à perdre. L’heure est grave et l’horloge joue contre le système. Du haut de sa stature de médiateur en chef désigné par Paul Biya pour conduire des larges consultations en prélude à l’échéance de la fin du mois en cours., l’homme clé de ce grand dialogue national présenté comme un début de thérapie à la crise qui secoue les régions anglophones du pays, a déjà le cœur à l’ouvrage. Deux jours seulement après l’adresse du président de la République, les préliminaires du grand dialogue national ont démarré hier à l’Immeuble Etoile. La première formation politique à être reçue n’est autre que le Social democratic Front (Sdf), conduite par l’honorable. Joshua Osih, son premier vice-président. Le groupe porteur des préoccupations de ce parti était constitué des parlementaires (députés et sénateurs) et plusieurs membres du Comité exécutif national.

Cruels agissements

Les échanges se sont déroulés à huis clos. Ils ont duré près d’une heure. « Un temps mis à profit par les plénipotentiaires du Sdf pour exprimer leurs attentes et pistes de solutions face à la situation ambiante. Et comme on peut le constater, l’heure n’est pas au boycott. Le parti de Ni John Fru Ndi entend saisir la perche tant attendue pour résorber la crise qui décime son fief. Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest secouées par de cruels agissements contre les populations, et surtout contre de nombreux militants de ce parti », rapportent nos confrères de camer.be. Ainsi, face à la presse, l’hon. Joshua Osih a souligné tout l’intérêt accordé à cette grande rencontre incluse. A cet effet, le parti a porté à l’attention du PM, président des travaux du grand dia- logue nationale, « des préoccupations, des propositions et quelques préalables ». En retour, comme l’a confié Joshua Osih, « Joseph Dion Ngute a donné des éclaircissements par rapport à la forme et au format de ce dialogue ».

En rappel, à travers un message télévisé le 10 septembre dernier, Paul Biya a indiqué que, « ce dialogue réunira une palette diverse de personnalités : parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinion, intellectuels, opérateurs économiques, autorités traditionnelles, autorités religieuses, membres de la diaspora, etc. Seront également invités des représentants des Forces de Défense et de Sécurité, des groupes armés et des victimes. Tout le monde ne pourra, et c’est compréhensible, prendre effectivement part à ce dialogue, mais chacun aura l’occasion d’y contribuer ». Après le Sdf, à qui le tour ?

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply