Uniffac : Seidou Mbombo Njoya pour la renaissance du football jeune

0

Elu vice-président de l’Union des fédérations de football d’Afrique Centrale, réuni en Assemblée générale extraordinaire les 03 et 04 mars à Malabo, le nouveau président de la Fédération camerounaise de football est désormais l’adjoint de Gustavo Ndong, nouveau patron de l’instance.

 

Accro des nouvelles technologies de l’information et de la communication, c’est par un tweet que Seidou Mbombo Njoya annonce à ses nombreux followers la bonne nouvelle. «J’ai eu l’immense honneur d’être désigné nouveau vice-président de l’Uniffac. Merci à mes homologues de l’Afrique Centrale », écrit le patron de la Fécafoot sur son compte twitter lundi 4 février 2019. Porté à la tête de l’instance faîtière du football camerounais en décembre dernier, l’ancien boss du Bureau Afrique centrale de la Fédération internationale de football association (Fifa) se voit confier de nouvelles responsabilités dans le développement du football sous-régional. L’Union des fédérations de football d’Afrique centrale dont il est désormais le vice-président, est une confédération dépendante de la Confédération africaine de football (Caf) et dont l’image et la renommée commençaient à perdre de leur superbe ces quatre dernières années. Abandonnée, oubliée sous-financée et mal organisée en interne comme lors des compétitions, l’Uniffac était devenue presqu’un machin aux yeux des amateurs du sport roi. Reconfigurée et portée vers de nouveaux objectifs dans le sens de l’émulation du football jeune, l’instance organise désormais des compétitions de jeunes, notamment la Coupe de l’Uniffac des moins de 17 ans pour les sélections nationales masculines et féminines.

Rassemblement

Après avoir constaté la vacance de la présidence de l’Union due à l’indisponibilité actuelle du président, l’assemblée générale extraordinaire, a donc décidé, à l’unanimité de procéder au réaménagement de son bureau exécutif les 03 et 04 mars derniers. Au terme du scrutin, Gustavo Ndong Edu qui était encore jusque-là le vice-président a été porté à la tête l’Uniffac en remplacement de Patrice Edouard Ngaissona en détention à la Cour internationale de justice de la Haye depuis le mois de décembre dernier. Elu président de la Fédération centrafricaine de football pour la première fois en 2008, il était à son 3ème mandat à la tête de la fédération.

Elu vice-président de l’Union des fédérations de football d’Afrique Centrale, réuni en Assemblée générale extraordinaire à Malabo, le nouveau président de la Fédération camerounaise de football est désormais l'adjoint de Gustavo Ndong, nouveau patron de l’instance.

Seidou Mbombo Njoya.

La fédération Centrafricaine est dirigée depuis lors par son premier vice-président célestin Yanindji conformément aux textes de l’instance. Gustavo Ndong Edu dirigera donc l’Uniffac pour terminer le mandat en cours. Et pour réussir dans les missions à lui assignées, il devra compter sur son collaborateur et « frère » Seidou Mbombo Njoya qui a placé son mandat à la tête de la Fécafoot sous le signe du rassemblement. Lire aussi :Fécafoot : Appelez-moi Prince Seidou Mbombo Njoya !

Football jeune, un air de renouveau

Lui qui confesse que tous les chantiers qui l’attendent ne pourraient se réaliser que grâce à la synergie qu’il appelle de tous ses vœux entre les acteurs du football camerounais qu’il présente comme des maillons importants et même incontournables dans toute la chaîne. « Joueurs, entraîneurs, clubs, arbitres, administratifs… Personne ne doit être mis sur le carreau. Relancer le football amateur, c’est le densifier dans les ligues régionales et départementales, créer un fond d’assistance pour le football amateur, mettre sur pied une compétition entre les sélections régionales et une prime à la licence incitative à l’augmentation du nombre de licenciés. Quant au football professionnel, nous allons œuvrer pour la collaboration entre la Fécafoot et la Ligue dans le but d’accompagner cette Ligue dans le processus de professionnalisation notamment à travers la mutualisation de la recherche des sponsors ; la mise en place d’une bonne politique de protection des joueurs et les encourager à penser à l’après-football qui est parfois mal gérée par nos footballeurs », avait-il promis au lendemain de l’Ag qui l’a porté à la tête de l’instance faîtière .

Lire aussi :Elections à la Fécafoot : ce que Seidou Mbombo Njoya veut changer

Quid du football jeune ? L’homme croit dur comme fer que c’est aussi un segment très important de son programme puisqu’il constitue le ciment des clubs professionnels et même des sélections nationales. « Tout part du football jeune et nous envisageons en faire un pan prioritaire de notre mandature si les délégués nous accordent leurs suffrages au soir des élections. Il s’agira pour nous, de réorganiser la pratique du football jeune, recenser, classifier et catégoriser les différentes structures de formation ; renforcer la formation des administrateurs ; augmenter la dotation financière pour le développement du football jeune qui est jusqu’ici insignifiante, organiser les compétitions de qualité au niveau départemental, régional et national à l’instar des Play off dans la phase nationale sous la supervision de la Ligue spécialisée de football jeune », promettait l’homme. Vivement donc le réveil de l’Uniffac !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More