Mützig Star 2016 : C’est l’heure des castings dans le Littoral

0

Les candidats se succèdent au micro depuis ce mardi 26 juillet 2016, dans la salle du Castel Hall de Douala.

Mützig Star 2016 : C’est l’heure des castings dans le Littoral

Les castings ont commencé.

Zéro guitare. Aucun accompagnateur. Pas de musique. Seul instrument disponible, un microphone. Véritable challenge pour les chanteurs en herbe qui postulent au concours Mützig Star 2016. La 26ème édition de Mützig Star a débuté ce mardi 26 juillet 2016 par le casting dans le Littoral. Les candidats se succèdent au micro devant un jury qui plaide pour une tolérance zéro.  Le musicien-chanteur Hervé Nguebo, l’animateur Brice Albin et la diva Annie Anzouer, présidente du jury. Comme dans chaque concours, la pétoche submerge les candidats. D’aucuns arrivent à oublier leurs noms. Des adolescents aux sexagénaires, chacun redoublent de stratégie pour repousser la frousse. Ça paie, surtout pour ceux qui ont bossé sur leurs passages avant de venir, au grand plaisir des juges. Ce n’est pas toujours le cas. Un candidat a réussi l’exploit de présenter dans une assurance saisissante une compilation personnelle de chansons libidineuses. Pas évident de se mettre à la place du jury. Qui ne se laisse heureusement pas démonté.

«Manque de respect»

 «Rien n’est facile, c’est très court deux minutes pour évaluer quelqu’un. C’est pour cette raison qu’il faut les pousser à donner le meilleur. Il y en a qui n’ont pas la voix mais qui sont de vrais artistes qui peuvent durer dans le temps. Il y a de la matière sauf qu’il faut bien tamiser. Il y a de la voix. J’ai pu détecter quelques candidats qui ont l’âme artistique même s’ils ne sont pas forcément de très grands chanteurs», indique Annie Anzouer. Elle recherche chez les candidats «quelque chose d’original, qu’ils me donnent des frissons à partir de la voix.» Annie Anzouer réprimande aussi les candidats sur leurs tenues on ne peu plus négligées. Ce qui pour elle est un «manque de respect» et de sérieux pour la compétition.

Les candidats se succèdent au micro depuis ce mardi 26 juillet 2016, dans la salle du Castel Hall de Douala.

Le jury à l’écoute.

Chansons du terroir

Pour sûr, «nous travaillons en toute objectivité pour qu’au soir de la grande finale il y ait un vrai vainqueur. Je recherche l’émotion, la voix, le look», confirme Hervé Nguebo. Le jury dans l’ensemble regrette les choix musicaux des candidats. «La majorité des candidats interprètent les chansons américaines. Il n’y a que Charlotte Dipanda qui revient de temps en temps. Nous aimerions que les candidats pensent encore plus aux chansons du terroir. Dans ma fiche de notation, l’originalité compte. Je pense que nous avons chez nous d’excellents chanteurs comme Maman Annie» indique Hervé Nguebo.

Le chef de produit  Mützig, Christian Bitom renseigne que pour le Littoral, plus de mille candidatures ont été enregistrés. Cent seront retenues au terme des trois journées de mardi, jeudi et vendredi prochain. La caravane déposera ses valises par la suite dans le Centre à Yaoundé, puis suivront les autres régions du pays. Rappelons que le gagnant repartira avec une voiture, l’enregistrement professionnel du maxi single dans un studio à l’étranger, la somme d’1 million Fcfa et la promotion de son album. Pour le second prix, 1million Fcfa et un single. Le troisième aura la somme de 750.000 Fcfa, le 4ème 500.000 Fcfa et le 5ème 400.000 Fcfa.

Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply