Législatives 2020 : le Rdpc, le sang neuf et la retraite parlementaire

0

Face à la montée en puissance de l’opposition, le parti au pouvoir se veut désormais plus regardant sur la qualité des hommes qui vont le représenter dans les conseils municipaux et à l’Assemblée nationale.

5 jours après avoir convoqué le corps électoral le 9 février 2020 pour les élections législatives et municipales, le président Paul Biya a signé le 15 novembre 2019, en tant que président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais  (Rdpc) cette fois, une circulaire donnant l’orientation des investitures de ses candidats. S’adressant au Secrétaire général du Comité central, aux responsables des commissions de présélection des candidats et aux militants dans l’ensemble, Paul Biya rappelle que «la nouvelle assemblée nationale devra se doter d’hommes et de femmes à la hauteur des enjeux et des défis historiques que le Cameroun entend relever pendant le septennat  des grandes opportunités. »Ceci dit-il, au regard des ambitions que notre pays nourrit sur tous les plans, spécialement dans le domaine de la consolidation de la paix, du raffermissement de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, de la modernisation des institutions, du développement des infrastructures, de l’accélération de la croissance et de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Faire face à la concurrence

Plus important encore, le président du Rdpc précise : « A cet effet, les candidats du parti devront être choisis de manière rigoureuse et objective, en considérant le niveau des enjeux et le contexte politique et concurrentiel issu de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.» De toute évidence, le président du Rdpc a compris depuis la dernière élection que la concurrence politique est désormais sérieuse. Il tient à revoir la composition de ses troupes pour s’assurer d’avoir des hommes et femmes candidats en mesure de faire face à la pression exercée désormais par trois partis principaux, le Mrc de Maurice Kamto, le Sdf de John fru Ndi et le Pcrn de cabral Libii. Lors des échéances électorales antérieures et ce depuis 1992, le Rdpc n’avait eu en face que le Sdf comme une menace,  en dehors de l’échéance de 2013 quand le Mrc faisait ses premiers pas dans les élections locales. Mais depuis l’élection présidentielle de 2018, le Rdpc a compris que les enjeux ne sont plus les mêmes, il faut désormais changer de fusil d’épaule pour sauver ce qui peut encore l’être, en commençant par la qualité des hommes.

Redistribution des avantages

Faisant suite à la circulaire de Paul Biya, le Secrétaire général du comité central du parti, Jean Kuete a signé une note d’application le même 15  novembre, cette fois non seulement pour rappeler les directives du président national, mais pour affiner davantage les critères de présélection des candidats. D’après lui, l’objectif du Rdpc lors du double scrutin du 9 février 2020 reste de renforcer les majorités qu’il détient à l’Assemblée nationale et dans les conseils municipaux, afin de permettre au président de la République de continuer à gouverner sereinement et au parti de consolider sa position de leader.

Aux commissions de présélection des candidatures qu’il a nommées, le Sg demande de tenir compte du partage dans le choix des candidats, partage qui « se traduit par la non concentration des postes électifs, des responsabilités administratives au sein d’une même famille, d’un même groupe ethnique, d’un même village, d’un même arrondissement. » Cette précision est sans nul doute une réponse aux cris de plus en plus persistants, émis à l’endroit des membre de ce parti par des jeunes désœuvrés, notamment dans des zones acquises au parti au pouvoir, comme ce fut la cas le 11 octobre 2019 à Sangmelima, quand les jeunes rappelaient aux ministres qu’ils en ont marre de supporter le régime et le parti et de voir les mêmes familles récolter les dividendes.

Les vieux caciques dans le viseur

Au-delà de ce partage, le secrétaire général du parti instruit le renouvellement du personnel  candidat, en ces terme : « La promotion des nouvelles figures passe par l’injection du sang neuf dans les listes, chaque fois qu’il est possible notamment dans les cas mettant en concurrence des camarades bénéficiant de la retraite parlementaire. » C’est désormais clair que le Rdpc ne veut plus les mêmes figures à l’Assemblée national, et prie gentiment ceux qui sont déjà éligibles à certains avantages du fait du temps mis à l’hémicycle de céder leurs sièges.

Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, dit en effet : « Il a été créé au bénéfice des députés une caisse de retraite ouverte à tout Député. Ce régime n’exclut pas, pour les fonctionnaires élus Députés, le bénéfice du régime de leur retraite d’origine. Le taux mensuel de cotisation est de 10%, prélevé du montant de l’indemnité législative de base du Député affilié. Pour bénéficier d’une pension d’ancienneté, le Parlementaire doit cotiser pendant au moins quinze années consécutives à la caisse de retraite. » En clair, les députés qui ont déjà fait trois mandats consécutifs bénéficient désormais de certains avantages même s’ils ne sont plus député. Il va de soi que la première personne visée par ce critère n’est autre que l’actuel président de l’Assemblée nationale Cavaye Yeguié Djibril.

A 30 ans il était déjà membre de l’Assemblée législative du Cameroun oriental en 1971, il est resté député depuis lors jusqu’en 1988, et après une pause de 4 ans il est revenu à l’Assemblée nationale depuis 1992, et occupe depuis cette date le poste de président de la chambre.  Cela fait un total de 42 ans comme député. Le président de l’Assemblée nationale n’est cependant pas seul dans ce cas, même si tous ne cumulent pas les mêmes nombres d’années comme députés. Dans le Rdpc les vieilles têtes sont désormais indésirables, la caporalisation des postes est décriée comme un point négatif au parti pour les élections locales à venir.

Le premier tri des candidats se fera au niveau des commissions de présélection, mais si jamais des caciques traversent les mailles du filet à ce niveau, le comité central du parti qui donne l’onction finale pour les investitures, pourra toujours remettre de l’ordre là où il faut, si l’on accorde le bénéfice de la bonne foi à ces circulaires. Sauf que sachant la hargne qui habitent certains militants du Rdpc qui donneraient tout pour s’accrocher à leurs écharpes de député, on entrevoit d’ici  peu au siège du parti à Yaoundé lors des travaux de la commission d’investiture, une véritable nuit au long couteau.

Roland TSAPI

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Près d’une vingtaine d’instituts hospitaliers publics ont déjà bénéficié de dons d’entreprises françaises basées sur le territoire camerounais. Président des Ccef, Pascal Louchelart souligne : «Cette action est annonciatrice d’une série d’autres qui seront menées par le réseau des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Cameroun. Nous travaillons pour doter davantage le personnel de santé d’équipements...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More