Insécurité : braquage manqué à Douala

0

Un immeuble abritant des Chinois à Bonapriso a été la cible d’individus armés.

Quartier Bonapriso à Douala. Il est environ 9h30 de la matinée du dimanche 07 avril, quand les habitants de la zone mitoyenne au Lycée Mongo Joseph, sont surpris par les va-et-vient de voitures de police. Personne ne comprend qui se passe, du moins, ceux qui sont un peu éloignés du théâtre des opérations. Les commentaires vont bon train.  Les rumeurs annoncent un enlèvement. D’aucuns parlent d’une fausse alerte lancée par les vigiles de la société de gardiennage chargée d’assurer la sécurité d’un immeuble où résident des Chinois.

On constate alors un cordon de sécurité dressé par la police autour de l’immeuble qui a été l’objet de convoitise de malfrats. C’est ce qu’affirment les personnes sur le site.

Interrogés, quelques habitants du quartier ainsi que les hommes en tenue nous confirment une tentative de braquage. «Des individus armés non identifiés ont tenté d’attaquer l’immeuble. Heureusement, les habitants ayant perçu le danger, ont très rapidement alerté la police. Arrivés sur les lieux,  quelques fins limiers de la police ont procédé à la fouille sans succès de l’immeuble dont certains appartements sont encore inoccupés. Les malfrats, à leur tour se sentant menacés, ont décampé», apprend-t-on. Plus de peur que de mal, fort heureusement.

Quelques éléments sont restés plusieurs heures en faction. Question de rassurer les  occupants et s’assurer qu’un des truands ne s’est pas dissimulé dans l’immeuble.

Félix ÉPEE

Share.

About Author

Leave A Reply