Football professionnel : 84 millions Fcfa débloqués pour calmer le jeu

0

Dans une lettre envoyée hier mardi 19 février aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, La Ligue de football professionnel du Cameroun annonce qu’elle débloque 84 millions de Fcfa (environ 128 000 euros) à destination des clubs, soit environ 3 millions de Fcfa pour chaque club de Ligue 1 et 2 millions de Fcfa pour ceux de Ligue 2.

24h après la menace de la Fifa, le Gouvernement fait bouger les lignes. C’est par un communiqué signé de Pierre Semengue que la Lfpc porte la bonne nouvelle aux clubs. Dans ce document, le patron de Lfpc invite les clubs à venir décharger une première avance de la contribution du gouvernement aux salaires des joueurs et encadreurs techniques des clubs professionnels. Montant de la cagnotte : 84 millions Fcfa. Selon les répartitions arrêtées, chaque club de Ligue 1 percevra 3 millions et ceux de Ligue 2 toucheront 1 millions Fcfa. La mise à disposition de cet appui des pouvoirs publics est d’une curieuse coïncidence en ce sens qu’elle tombe 24h seulement après la mise en garde de la Fifa qui a appelé la Fécafoot lundi dernier à prendre en urgence des mesures nécessaires pour le paiement des joueurs évoluant dans les championnats professionnels. Soit 24 clubs.

Dans une lettre envoyée hier mardi 19 février aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, La Ligue de football professionnel du Cameroun annonce qu’elle débloque 84 millions de Fcfa (environ 128 000 euros) à destination des clubs, soit environ 3 millions de Fcfa pour chaque club de Ligue 1 et 2 millions de Fcfa pour ceux de Ligue 2. Le Communiqué de Pierre Semengue tombe 24h seulement après la mise en garde de la Fifa qui a appelé la Fécafoot lundi dernier à prendre en urgence des mesures nécessaires pour le paiement des joueurs

Fatma Samoura, Sg Fifa.

Dans une correspondance datant du lundi 18 février 2019, la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura sommait le nouveau président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya d’agir sans tarder pour remédier à la situation. « Nous vous demandons par la présente de bien vouloir prendre de manière urgente les mesures nécessaires pour faire en sorte que les salaires et primes dus aux joueurs de ces 24 clubs conformément aux obligations contractuelles pertinentes soient payés à brève échéance. Vous voudrez bien, à cet égard nous soumettre d’ici au 4 mars un rapport résumant les mesures que la Fecafoot aura prises dans cette affaire.»  A ce sujet, « un compte d’emploi de cette avance avec pièces justificatives sera adressé le 28 février 2019 et servira désormais de préalable justifiant de nouveaux déblocages », précise Pierre Semengue.

Professionnalisme décrété

Rappelons que la sortie de la Fifa fait suite à la dénonciation du Synafoc.  Dans son récent rapport, le Synafoc tire la sonnette d’alarme sur le martyr que vivent nos footballeurs évoluant dans les clubs dument affiliés aux championnats Mtn Elite One et Elite two. Sans salaires depuis le début la saison dernière, ces joueurs qui devraient dans les normes vivre du fruit de leur labeur, végètent. Lire aussi :Professionnalisation : le coup franc direct du Synafoc

Entre difficulté de se nourrir, se loger, se soigner et bâtir une famille grâce à l’activité qu’ils ont choisie, les footballeurs de Ligue 1 et Ligue 2 tirant le diable par la queue, accusent des mois d’arriérés de salaire. Le tableau noir de cet « esclavage moderne » est peint par le Syndicat national des footballeurs camerounais dans un rapport. « La situation est désastreuse », s’est indigné Gérémie Njitap, président du Synafoc, avant d’ajouter que : « Nous avons reçu des appels de joueurs ayant de graves problèmes pour nourrir leurs enfants. C’est choquant ! En plus ces joueurs non rémunérés sont également vulnérables aux approches des truqueurs de matchs »

Un match de football professionnel.

Mais il reste précoce de penser que nos championnats sont sortis de l’ornière. Puisque à la vérité, le football d’élite paye aujourd’hui le prix d’un professionnalisme décrété ; qui n’a pas été pensé à l’avance. Au lieu que l’Etat du Cameroun s’affaire à transformer les footballeurs locaux en « fonctionnaires » en leur fixant des salaires (100 000 Fcfa par joueur en D1 et 50 milles Fcfa en D2) qu’on ne saurait payer, il aurait été plus judicieux, de construire dans toutes les grandes villes du pays des stades modernes (électrifiés) d’une capacité minimale de 5000 places assises. Mieux, de bien mûrir le projet avant de l’implémenter. En voulant ipso facto mettre en route cette instance, la Fécafoot et l’Etat ont versé dans la précipitation. La Ligue de football a-t-elle pris le temps de former les dirigeants de club dans le management sportif ? Pas si sûr. Ces présidents de clubs, qui très souvent confondent les caisses du club à leurs poches, notamment lors des transferts des joueurs, ne sont non pas dignes d’être canoniser. L’épée de la Fifa plane désormais sur les têtes !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire

  • SANTE

    Sortez couverts ! Portez un masque ; protégeons-nous et protégeons les autres ! Ces messages de sensibilisation ont plus que jamais tout leur sens en ces jours où la menace du Coronavirus fait frémir au Cameroun. Les statistiques donnent froid au dos et sonnent comme une course vers un record en termes de contamination. Les derniers chiffres font état de 112 cas, 14 guéris et 3 décès enregistrés hier, vendredi 22 mai 2020...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    Il s’est fait connaître, vers les années 1995, à l’échelle nationale et internationale avec ses remèdes notamment contre le Vih Sida, à base de plantes. Le Camerounais Dr Richard Fru présente aujourd’hui une gamme de produits pour barrer la voie au covid-19.
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
    L'Unicef répond à l'appel du premier magistrat de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndine, qui a mis sur pied une stratégie de riposte. La cérémonie de remise de ce don par l'Unicef s'est tenue  le 24 avril dernier à Bonaberi à l'esplanade de la sous-préfecture. Constitué de 70 cubitainers de  1000 litres chacun, des chasubles pour les équipes qui descendront sur le terrain
    Malgré l’indifférence du gouvernement camerounais, l’expert de la médecine orthomoléculaire soigne depuis des mois, les malades du Covid-19. Aujourd’hui, il présente une solution buvable à base de plantes naturelles, pour prévenir et soigner les patients du Covid-19. «Ces deux nouveaux produits destinés au grand public permettent de créer une immunité collective acquise et rompre définitivement la chaîne de transmission du Covid-19»...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)
  • DIPLOMATIE

    Sommet Afrique-France 2020 : Stéphanie Rivoal séjourne au Cameroun
    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-France 2020 qui se tiendra à Bordeaux. Stéphanie Rivoal a rencontré ce lundi 2 mars 2020, le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, pour s'enquérir du contenu technique de la participation...(Cliquez sur le lien pour lire la suite)

    La Secrétaire générale Stéphanie Rivoal veut notamment se rassurer de la participation conséquente des entrepreneurs camerounais au Sommet Afrique-Fran...

    Read More
    Droit financier communautaire : la Cemac vulgarise les mécanismes
    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire et de sensibilisation sur les procédures de la Cour des Comptes de la Cemac. C’est autour de ces travaux de trois jours que les premiers responsables des institutions, organes et institutions spécialisées, et acteurs financiers de la zone Cemac (Communauté des économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale) s’affairent depuis le 3 décembre courant. Le centre des conférences de Sipopo de Malabo en Guinée Équatoriale accueille l’évènement. Il est question de former les acteurs impliqués dans la gestion des ressources mises à la disposition des institutions de la sous-région. Comme l’a expliqué dans son discours inaugural Juan Carlos Owono Ela Mangue,Les travaux de Malabo en Guinée Équatoriale ont débuté le 3 décembre 2019.

    Séminaire de vulgarisation du droit financier Communautaire...

    Read More
    Affaire Nexttel : le Vice-premier Ministre vietnamien en route pour le Cameroun
    Dans une récente parution, La Voix Du Koat informait le public de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera à la tête d’une délégation de neuf personnes. Au menu de ce voyage diplomatique, deux questions : la coopération bilatérale et les décisions liées au règlement des différends dans l'entreprise commune NexttelDans une récente parution, La Voix Du Koat informait les lecteurs de la visite officielle au Cameroun, du 1er au 3 novembre 2019, du Vice-premier Ministre vietnamien. Vuong Dinh Hue sera ...
    Read More
    Grand dialogue national : la France et la Francophonie encouragent la «libre expression»
    Elles se sont prononcées ce jeudi 12 septembre 2019 sur l’actualité majeure au Cameroun. À travers un tweet, la France laisse entendre qu’elle est attachée au « dialogue et à ...
    Read More
    Revendications anticoloniales : Martin Dibobe célébré en Allemagne
    Premier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une deuxième plaque au centre administratif de Berlin. Le gouvernement du Land de Berlin et de la ville de Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, a pris la résolution de retirer des noms de rues célébrant d’anciens esclavagistes et colonisateurs pour les remplacer par des noms d’anciens défenseurs des libertés fondamentales, des activistes de l’égalité des droits et des militants ou résistants anticolonialistes. Un acte que le professeur Kum’à Ndoumbè III considère comme une victoire suite à plusieurs années de luttes et d’injustices subites par les peuples colonisés d’AfriquePremier Noir conducteur de train dans les années 1900 à Berlin, ce Camerounais  d’origine et militant anticolonialiste a été honoré le 22 juillet 2019 par le gouvernement du Land avec une ...
    Read More