Elections locales : le Rdpc à la reconquête de Douala 3

0
L’un des gros défis du Rdpc est de récupérer, au sortir du double scrutin de février 2020, la mairie passée aux mains du Sdf.

Rostand Tokap Wanang. La quarantaine entamée, ce militant du Rdpc est l’un des jokers du parti pour les municipales du 9 février 2020. Rostand Tokap Wanang est la tête de liste Douala 3ème, du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Il représente l’espoir du parti qui veut détrôner le Social democratic front (Sdf), à la tête de la commune suite aux dernières élections de 2013. Le meeting de lancement de la campagne électorale du Rdpc Wouri-Est, ce samedi 25 janvier 2020, a été l’occasion pour l’homme et ses camarades de la liste, de tutoyer la population, qui a assiégé le Rond point Dakar.

L’un des grands défis du Rdpc est de récupérer, au sortir du double scrutin de février 2020, la mairie passée aux mains du Sdf.  Rostand Tokap Wanang. La quarantaine entamée, ce militant du Rdpc est l’un des jokers du parti pour les municipales du 9 février 2020. Rostand Tokap Wanang est la tête de liste Douala 3ème, du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Il représente l’espoir du parti qui veut détrôner le Social democratic front (Sdf), à la tête de la commune suite aux dernières élections de 2013. Le meeting de lancement de la campagne électorale du Rdpc Wouri-Est, ce samedi 25 janvier 2020, a été

Lancement de la campagne Rdpc Wouri Est.

«Je conduis une liste de 61 candidats, constituée d’hommes et de femmes qui sont déterminés à améliorer les conditions de vie des populations de Douala 3, discourt Rostand Tokap Wanang. Qui ajoute, la décentralisation voulue est là. La création d’un ministère spécialement chargé de la décentralisation et du Développement local ainsi que la récente loi portant Code général de la décentralisation démontrent clairement la volonté et la détermination du président de la République  à subvenir au bien-être des populations.» Le parti ne va pas du dos de la cuillère pour tancer le Sdf, qui se prévaudrait de leurs actifs auprès des électeurs: «Cet exécutif a tenté de procéder à la récupération des actions que nous avons menées, sans être aux affaires», dixit la tête de liste.

Lire aussi :Développement local : la piètre performance des communes (3)

En citant la construction d’infrastructures routières, des drains, la pose de centaine de lampadaires, la réhabilitation d’hôpitaux… le parti estime qu’il est plus que temps, et légitime de revenir aux affaires. Il est question de rafler tous les sièges municipaux à Douala 5ème, reprendre Douala 3 et gagner les quatre postes de députés à Douala3.

L’un des grands défis du Rdpc est de récupérer, au sortir du double scrutin de février 2020, la mairie passée aux mains du Sdf. Rostand Tokap Wanang. La quarantaine entamée, ce militant du Rdpc est l’un des jokers du parti pour les municipales du 9 février 2020. Rostand Tokap Wanang est la tête de liste Douala 3ème, du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Il représente l’espoir du parti qui veut détrôner le Social democratic front (Sdf), à la tête de la commune suite aux dernières élections de 2013. Le meeting de lancement de la campagne électorale du Rdpc Wouri-Est, ce samedi 25 janvier 2020, a été

Isaac Ngahane.

«Notre ambition pour le mandat à venir est de donner à notre président national une majorité plus forte au parlement, afin qu’il conduise à leur termes, les différents projets en cours. Nous nous engageons plus que jamais à rester au contact de la population et à voter des lois qui concourent au perfectionnement de la démocratie», ponctue Isaac Ngahane, tête de liste aux législatives Wouri Est.

Président de la commission permanente Rdpc-Wouri, Camille Ekindi se dit satisfait : «Vous voyez comment la population est sortie en masse. Ça témoigne de ce qu’il y a beaucoup d’espoirs en notre victoire. Le Rdpc est bien organisé. Je suis concentré et serein, mais pas du tout inquiet

Valgadine TONGA

 

Share.

About Author

Laisser un commentaire