Elections locales : Habiba Issa pour conduire la plateforme de l’opposition

0

De plus en plus au sein des milieux politiques se profile l’idée d’un rassemblement des forces politiques appelées à répondre aux défis d’une mutualisation en vue de constituer des majorités fortes aux prochaines élections locales et législatives. L’objectif qui est de faire perdre au parti dominant tous ses privilèges, est atteignable si un travail de fond est mené en amont par une nouvelle classe politique issue non seulement des rangs de l’opposition mais davantage de la société civile et des cercles de la diaspora. C’est ce à quoi s’attèlent depuis plusieurs mois des leaders camerounais sur place et à l’étranger, depuis la fin de la dernière élection présidentielle.

Conscient de ce que l'opposition est sortie laminée de la dernière élection, et sachant les difficultés traversées aujourd'hui par le Mrc et ses leaders, l'espace politique a grandement besoin d'un dépoussiérage pour tenter de redonner confiance aux populations. La plateforme pour le Salut républicain, PLASARE

Habiba Issa à la manœuvre.

Président du FPD, -un parti politique implanté dans le grand nord, et qui a investi le bâtonnier Akere Muna-, Doukou Darman est un des inspirateurs du projet, avec Habiba Issa, la présidente de l’UPC, qui porte finalement la coordination dans la collégialité. Luc Banemeck, d’origine camerounaise et établi en Angleterre et en France depuis des décennies, est également au cœur de cette machine qui devrait mettre ensemble des représentants désireux de se porter massivement aux opérations électorales annoncées plus haut.

Le Landerneau socio-politique camerounais connaît une certaine agitation depuis quelque temps avec d’une part des déchirures au sein de certains regroupements et des rentrées politiques fracassantes comme celle de l’UNDP, intervenue ce week-end à Yaoundé. Dans ce contexte où il faut rappeler que l’opposition est sortie laminée de la dernière élection, et sachant les difficultés traversées aujourd’hui par le Mrc et ses leaders, l’espace politique a grandement besoin d’un dépoussiérage pour tenter de redonner confiance aux populations meurtries par les inégalités et autres mal gouvernance. La plateforme pour le Salut républicain, PLASARE, voudrait y répondre et on en saura un peu plus au cours d’une conférence de presse de présentation annoncée dans quelques jours. En attendant, le journaliste et communicateur politique Sam Séverin Ango, a été désigné sous la coordination de Habiba Issa, pour diriger la communication de cette machine qui se met en place. Sam Séverin Ango que l’on dit également très proche depuis quelque temps de l’UNDP, de Bello Bouba Maigari.

D’autre part, ladite organisation qui se met en place ne concerne pas uniquement les formations politiques et autres leaders. Il y sera question également d’introduire des patrons de syndicats de travailleurs, avec l’arrivée annoncée dans cette plateforme d’un des principaux regroupements syndicaux, la confédération ENTENTE, que conduit le bien connu Benoît Essiga. Voilà qui augure peut-être de perspectives meilleures pour les prochaines joutes politiques au Cameroun, malgré un climat social particulièrement délétère.

H.N.

Share.

About Author

Leave A Reply