Défécation en plein air : 7millions de Camerounais sont concernés

0

Le chiffre a été dévoilé lors de la cérémonie de présentation officielle de la stratégie nationale et du guide méthodologique de l’approche ATPC « Assainissement Total Piloté par la Communauté ». C’était le vendredi 08 février 2019 à Yaoundé.

Dans une perspective de réduction de la pauvreté et d’amélioration des conditions de vie et de la santé des populations camerounaise, en adéquation avec les objectifs de développement durable (ODD), le ministère de l’Eau et de l’Energie a engagé depuis une décennie déjà, une stratégie nationale dénommée ATPC. Le partenariat technique et financier est assuré l’Unicef. C’est ainsi que, de 2009 à 2018, une approche harmonisée a été élaborée, ainsi qu’un guide méthodologique y relatif.

Avec des statistiques les plus alarmantes, pas moins de 7 millions d’habitants pratiquent encore la défécation en plein air au Cameroun, en absence de latrines appropriées, dans des conditions d’hygiène les plus précaires. D’où le bien-fondé de ce programme d’assainissement communautaire, en faveur des couches les plus vulnérables, particulièrement les femmes et les filles.

Conscient de cette situation, le Cameroun entend, dans sa vision de développement et d’émergence à l’horizon 2035, actionner le levier de la réduction de la pauvreté à un niveau socialement acceptable. Conformément aux directives prescrites par le DSCE (document de stratégie pour la croissance et l’emploi) depuis 2009, le programme d’assainissement total piloté par les communautés (ATPC), qui est dans sa phase pionnière a pour vocation à se s’étendre sur toutes l’étendue du territoire.Cet ainsi qu’environ 180 000 latrines ont déjà été construites au Cameroun, pour un coût unitaire de pas moins de 15 000 Fcfa, sans compter avec les différents coûts supplémentaires des campagnes de sensibilisation et autres charges annexes. Un financement colossal qu’il faudra bien lever auprès des partenaires sociaux et multilatéraux du Cameroun.

En fait, la dite approche vise à la fois, la promotion d’une synergie d’action, dans l’amélioration de l’offre de service en assainissement de base en milieu rural ; mais aussi et surtout l’éradication totale de cette pratique déshumanisante, qu’est la défécation à l’air libre. Compte tenu des maladies hydriques et diarrhéiques (choléra) qui en découlent au quotidien, notamment dans les 03 régions septentrionales ; à l’Ouest ; dans le Sud-Ouest ; et dans le Nord-Ouest.

Suivant les interventions successives du représentant du ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba ; du Directeur de la gestion des ressources en eau, au ministère de l’Eau et de l’Energie, El Hadj Mamoudou Ousmane ; et du représentant adjoint de l’Unicef au Cameroun, Arsène Azandossessi; tous ont eu pour dénominateur commun d’unir leurs efforts, pour l’éradication totale de la pratique.

Rappelons que la cérémonie de lancement officiel de la stratégie nationale ATPC était couplée aux campagnes de sensibilisation et d’éducation communautaire.

Samuel BONDJOCK (Cp)

Share.

About Author

Leave A Reply