Ag de la Fecavolley : Bidoung Mkpatt sollicité pour arbitrage

0

A l’origine, la convocation par le président de la Fédération camerounaise de volleyball (Fecavolley) d’une assemblée générale extraordinaire le 24 novembre prochain, « en violation des textes fondateurs » de l’instance.

A l’origine, la convocation par le président de la Fédération camerounaise de volleyball (Fecavolley) d’une assemblée générale extraordinaire le 24 novembre prochain, « en violation des textes fondateurs » de l’instance.

Ismaël Bidoung Mkpatt

J’accuse ! C’est un secrétaire général de la Fecavolley indigné qui a saisi par voie de correspondance, le ministre des Sports et de l’Education physique au fin de solliciter l’interdiction de la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire devant revoir les textes fédéraux. Cette note, selon le nommé Dang, « a pour but de calmer les esprits et de recadrer les dirigeants actuels de la Fédération qui veulent faire un passage en force en adoptant des textes qui excluent des personnes jugées indésirables », peut-on lire sur le courrier parvenu au Minsep ce mercredi 21 novembre 2018 et dont lavoixdukoat.com a obtenu copie. Dans sa lettre, le Sg, du haut de sa stature de patron de l’administration au sein de cette fédération accuse le président Serge Julien Abouem A Boull de certains manquements. «Une convocation suivie à travers des réseaux-sociaux où le président désigne le nombre de délégués devant prendre part à ces travaux, en violation des textes de la Fédération encore en vigueur. Plus grave, si le président ne s’est pas limité à choisir les délégués, il n’a pas envoyé les textes à modifier de même que la convocation ne s’est pas faite dans les délais statutaires. Les membres statutaires tels le Secrétaire Général ou le premier Vice-président élus ne sont pas convoqués à ces assises », écrit-il.

Bataille pour la modification des textes

Cette proposition des textes que nous avons reçue dans sa version électronique cède l’autorité au secrétaire général adjoint, Charles Kamdoum qui n’est pas qualifié, selon les textes de la Fecavolley, à convoquer une assemblée Générale. « De la qualité des signataires, il est constant que le président de la Fcvb a suspendu le Secrétaire général élu et ne travaille qu’avec le Secrétaire général adjoint qui n’a pas qualité pour convoquer une Assemblée générale, même pas extraordinaire », dispose les textes statutaires de la fédération. En effet, depuis 2015, les membres de la Fecavolley se battent contre la modification de leurs textes. Les différentes instances  que sont la Chambre de conciliation et d’arbitrage (Cca) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) et le Minsep ont été sollicitées et ont tranché pour la non tenue de ces travaux. De même qu’elles ont demandé la réintégration des membres élus mais suspendus dans leurs fonctions jusqu’à la fin de l’Olympiade. Ce qui n’est pas le cas à ce jour.

Violence

Le sieur Dang ne manque de le souligner dans sa lettre : «Monsieur le ministre, il nous souvient que des recommandations du groupe de travail que vous aviez mis sur pied et qui a travaillé au Stade omnisports de Yaoundé en synergie avec le Cnosc, il ressortait ces points : la réintégration de toutes les personnes élues mais exclues par le président de la Fédération jusqu’à la fin de l’Olympiade et le non changement des textes fédéraux. Il ressort donc de ce qui précède que vos recommandations de sursoir à toute révision de textes sont totalement ignorées par le président de la Fédération. » Afin d’éviter toute violence, le Sg demande dont à l’autorité tutélaire, l’interdiction des travaux car, prévient-il, « la Fédération peut être l’objet des violences dans les prochains jours. Ce que nous évitons et invitons donc les parties à plus de retenue. D’où votre implication dans la résolution du litige qui sera des plus salutaires. » Si par le passé les mêmes causes ont produit les mêmes effets, il n’est pas exagéré de croire que les cadres du Minsep seront distraits dans la résolution du litige. Affaire à suivre !

Daniel NDING

Share.

About Author

Laisser un commentaire