Canon de Yaoundé : Wome Nlend, l’hirondelle qui apporte le printemps ?

0

Désigné président du Conseil d’administration des Mekok Me Ngonda à l’issue de l’Assemblée générale tenue jeudi 27 décembre à Yaoundé, l’ancien défenseur international devra user de beaucoup de tact et de diplomatie pour accomplir la lourde mission à lui confiée, surtout à un moment où le feuilleton de la crise au sein de cette équipe est loin d’avoir rendu son dernier épisode.

Cahier d’un nouveau retour au pays natal ! Histoire, histoire, raconte ! C’est le retour aux sources, le retour d’un enfant prodige à la caserne où il a fait ses classes en tant que footballeur. Même l’éternelle mutinerie qui sévit n’a pas refroidit ses ardeurs. Depuis le 27 décembre dernier, l’ancien défenseur des Lions indomptables est le nouveau président du Conseil d’administration du Canon de Yaoundé. Il va devoir troquer sa paire de godasses pour un smoking puisqu’il sera désormais le boss, dépositaire de la politique managériale de la maison des rouge et verts. Un nouveau challenge pour l’emblématique dossard 3 de la sélection nationale fanion, appelé en renfort par l’équipe dirigeante de son club de cœur, après le joli crochet de deux saisons (2012- 2014) sanctionné par le trophée de Meilleur joueur au Kpakum doublée d’un passage cauchemardesque dans les rangs de l’Union des mouvements sportifs (Ums) de Loum avant d’aller offrir son expérience finalement au Fc Chambly, un club de nationale française.

Celui qui était depuis le 25 mars 2017, Directeur sportif du club de Nkolndongo, a été porté au poste de Président du Conseil d'administration du Canon Sportif de Yaoundé. C'est au terme de l'Assemblée générale tenue ce 27 décembre à la maison du parti à Nkolndongo à Yaoundé. Châtelain Kono est le nouveau directeur général

Pierre Wome Nlend.

Nostalgie

Wome qui fait son come back cette fois, dans sa nouvelle tunique de Pca après avoir été le boss du projet sportif du club il y a bientôt deux ans, aura la lourde charge de développer tout en coordonnant la vision de développement de l’équipe en ces temps de professionnalisme décrété au sein de certaines équipes. Au-delà des beaux discours (politiques), il devra servir du concret dans la matérialisation des ambitions d’un club qui s’achemine vers le centenaire. Loin du confort de l’Europe où il séjournait depuis quelques temps, l’ancien défenseur latéral du Werder de Brème a jeté son dévolu sur l’ambiance nostalgique du club chéri de Nkolndongo qu’il n’a presque jamais quitté. Retour donc à la case départ pour l’homme qui a gagné des titres majeurs avec les Lions Indomptables. C’est un doux euphémisme de dire que Pierre Wome Nlend n’aura pas la tâche aisée puisqu’il est désigné Pca à un moment où le club est englué dans des interminables guerres de leadership et des querelles autour de sa paternité. C’est dans ce volcan que le « héros de Sydney » devra évoluer dans le dessein de ramener les fans des Mekok Me Ngonda au stade à travers une politique articulée autour de la qualité de jeu que les joueurs produiront sur le stade.

Omam Biyik, Kalla, Alioum Boukar…

Une mission que l’ancien défenseur du Fc Cologne est condamné à réussir auquel cas, le navire Canon continuera sa chute vers les profondeurs abyssales comme il a si bien commencé depuis sept années déjà. Sa fonction devant se faire en totale synergie avec les autres démembrements qui se greffent autour de l’équipe dirigeante. Le nouveau Pca devra compter sur les autres nouveaux hommes que Emmanuel Mvé Elemva vient d’introniser à l’instar de François Omam Biyik, Alioum Boukar, Raymond Kalla Nkongo, Mbida Messi, Essono Mballa Djeng et Châtelain Kono (directeur général). Tout comme il tiendra en compte, les contributions qui viendront des responsables du centre de formation du Canon. Rassembler pour mieux avancer en somme.

Tête de turc

Réputé pour sa puissante frappe de balle du pied gauche pendant les années glorieuses de sa carrière, Wome Nlend a été le tireur de penalty et de coups francs attitrés au sein de la sélection fanion. Il a notamment marqué des coups de pieds de réparation lors de la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2002 à Lagos contre le Nigeria et pendant la finale des Jeux Olympiques de Sydney en Australe en 2000, où il transforma le penalty qui a offert au Cameroun, sa première médaille d’Or olympique. Mais son attitude de contestataire et l’image de tête de turc qu’on lui colle régulièrement, ne lui ont pas permis de faire carrière en équipe nationale à la hauteur de son talent. Puisque après l’épisode de revendications de primes à Paris lors de l’escale pour la Coupe du monde Corée-Japon 2002, où il était le leader de la revendication des joueurs, il a été écarté de la tanière pendant environ trois ans. Avant de revenir lors de la campagne qualificative pour la Coupe d’Afrique des nations et la Coupe du monde 2006 puis « ressuscité » par Jean Paul Akono en 2013. Wome Nlend sera-t-il à la hauteur de ses missions ou alors l’idylle avec le top management finira-t-elle en eau de boudin ? Just wait !

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply