Monnaie : pourquoi les pièces sont rares

0

Les opérations financières se heurtent depuis de long mois à la rareté des pièces de monnaie. Cette situation paralyse l’économie du Cameroun et celle de l’Afrique Centrale. C’est pour cette raison que la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, par la voix de son gouverneur, Abbas Mahamat Toli a pris le 18 décembre 2018, la résolution d’ouvrir une enquête sur la disparition des pièces de monnaie. Il est question de mettre fin à ce phénomène.

On attribue la rareté des pièces de monnaie à la prolifération des sociétés spécialisées dans le jeu du hasard. De hauts responsables de la République accusent les réseaux chinois. Selon nos sources, les ressortissants de l’Empire du Milieu ont lancé une campagne d’évasion de pièces de monnaie. Ce trafic alimente les industries basées en Asie. Bon nombre de ces manufactures utilisent les pièces de monnaie comme matière première.

Les métaux utilisés dans la fabrication des pièces de monnaies sont nombreux. Il convient de connaitre les principales matières et alliages afin de pouvoir estimer la cote des pièces. Même si les critères de cotation en numismatique se basent essentiellement sur l’état de rareté et l’état de conservation, le métal ou l’alliage utilisé dans la confection peut modifier la valeur de la pièce de monnaie.

Les pièces de monnaie sont rarement constituées d’un seul métal. Une pièce de monnaie est souvent le fruit de l’alliage de plusieurs métaux. Il existe des pièces mono-métalliques (un seul métal ou alliage) et des pièces pluri-métalliques qui sont composées de plusieurs métaux ou alliages avec un métal pour les couches supérieures, un métal pour le cœur de la pièce et un métal pour le listel.

Source : Cameroun Online

Share.

About Author

Leave A Reply