Céline Eko : « J’ai toujours œuvré pour la promotion du football dans le Sud »

0

 Présidente élue de la Ligue régionale de football du Sud à l’issue du scrutin du 27 novembre 2018 à Ebolowa, Céline Eko dévoile quelques bribes de sa feuille de route.

 Présidente élue de la Ligue régionale de football du Sud à l’issue du scrutin du 27 novembre 2018 à Ebolowa, Céline Eko dévoile quelques bribes de sa feuille de route.

Quel premier sentiment à l’issue de cette élection qui fait de vous désormais la présidente de la Ligue régionale du Sud ?

Je dis merci d’abord à tous mes colistiers, ceux qui ont été élus avec moi-même, ceux qui ne l’ont pas été. C’est la grande famille du football, nous y restons tous. La promesse que je réitère ici est celle que j’ai faite il y a plusieurs années à savoir, je ne suis pas un cheveu dans la soupe du milieu footballistique masculin tels que certains peuvent le prétendre. Je suis dans l’arène du football depuis 1980 où j’étais secrétaire général du Canon sportif de Yaoundé, puis Pca du même club. Je suis actuellement présidente nationale du football féminin au Cameroun, représentant de l’Afrique centrale  à la Caf au niveau du football féminin. Pour ma région natale le Sud, c’est avec beaucoup de modestie que je parle, je suis fière d’avoir affilié la Colombe de Sangmélima qui est aujourd’hui en première division. Comme pour dire que, j’ai toujours œuvré pour la promotion du Sud. Avec cette élection, je me mets dans la continuité du travail que j’ai toujours eu à faire au milieu du sport et dans la grande famille du football.

Quelle peut être l’urgence dans votre feuille de route pour le football au Sud ?

Il faudra attendre le nouvel exécutif au sein de la Fécafoot. C’est bien à partir de là qu’une feuille de route sera donnée aux présidents des ligues régionales que ceux-ci devront appliquer conformément aux textes en vigueurs. Ainsi, l’urgence de notre action ne pourra être déterminée qu’à partir de cette feuille de route qui nous sera donnée. Lire aussi :Fécafoot : Joseph Antoine Bell est-il l’homme de la situation ?

Une femme au milieu des hommes dans le football masculin, comment vous adaptez-vous ?

Ce n’est pas une question d’adaptation. Si j’avais peur, je n’y serai pas depuis 1980 avec le Canon sportif de Yaoundé où j’ai été Sg, présidente par intérim pendant 06 mois, j’en ai été également Pca. Je suis restée dans le conseil d’administration de ce club pendant 24 ans, la seule femme. Vous connaissez ce que j’ai fait au sein de ce club, et aujourd’hui depuis 7 ans ce que je fais au sein du football féminin qui est en quelque sorte mon bébé ? En fait, ce n’est pas un milieu qui m’est hostile mais, un milieu où je suis bien accueillie et ça se passe très, très bien.

Propos recueillis par Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply