Carnet noir : Avenir Ava avale son micro

0

L’artiste musicien, auteur du titre à succès « Abie », a succombé à ses blessures, ce dimanche aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé.

L’artiste musicien, auteur du titre à succès « Abie », a succombé à ses blessures, ce dimanche aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé.

Avenir Ava.

Ce dimanche 18 novembre 2018, dans l’après-midi, le chanteur, a rendu l’âme, aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé,  laissant sa famille et son  public attristés.  C’est le 14 novembre dernier, que le  drame qui a conduit à sa mort  s’est noué. En effet, deux personnes non-identifiées ont tiré à bout portant sur lui vers 1h du matin alors qu’il accédait à son domicile. C’est le bruit du retentissement du pistolet automatique qui aurait attiré l’attention des voisins. L’auteur-compositeur du titre à succès « Abie » (Traduction: accouchement) était jusqu’au jour de son décès, interné au Centre des urgences de l’hôpital central de Yaoundé. Le ministre des Arts et de la Culture n’a pas tardé à témoigner son soutien à la famille du défunt. « Je viens d ‘ être informé du décès de Avenir Ava. Un artiste musicien dont j’ai eu à apprécier le talent et la qualité des oeuvres. Parce que tragiques, les circonstances de sa mort nous plongent davantage dans l’affliction et en appellent à une grande compassion. Mes condoléances les plus attristées à la famille si durement éprouvée« , a déclaré Narcisse Mouelle Kombi.

Au moment où nous mettions sous presse, le corps sans vie de l’artiste gisait sur son lit d’hôpital, en attendant les membres de sa famille et ses collègues. Il faut rappeler que l’artiste Avenir Ava s’en va avec une balle logée dans le crâne. Celle qui avait complètement broyé ses deux mâchoires avait pu être extraite lors de la première opération chirurgicale.  Pour le moment aucune information n’a filtré pour désigner les présumés auteurs de cette attaque. C’est la psychose qui gagne les esprits, surtout que des cas pareils se multiplient.

Samedi dernier, au petit matin, le curé de la paroisse sainte trinité de Nsam, l’abbé Félix Désiré Amougou a été victime d’une agression par des hommes armés qui lui ont logé une balle au niveau du thorax. Il a été transporté aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé où il est sous soins intensifs. Selon ses confrères, son état de santé est sous contrôle.  Au courant de la semaine, des hommes lourdement armés ont rendu une visite d’inimitié  au journaliste de Vision 4 Ernest Obama. Malheureusement pour eux ils ne l’ont pas trouvé.

Quelques semaines avant, c’est le domicile de  son confrère Jean Jacques Ze qui avait  subi l’assaut des malfrats armés. Avant lui, maitre Simh du Mrc, avait lui aussi été victime d’une agression par des hommes armés. Il est urgent de tirer la sonnette d’alarme, afin que les autorités compétentes en charge de la sécurité publique prennent des mesures.

J.E.

Share.

About Author

Leave A Reply