Présidentielle camerounaise : la marche de Nintcheu divise le Sdf

0

Tout part de la correspondance adressée au Sous-préfet de Douala III, lundi 15 octobre 2018. Objet de la lettre du député Sdf Jean Michel Nintcheu, «déclaration de manifestation publique». Le président Littoral du Sdf annonce alors un «meeting public» au Rond-point Dakar à Douala, le dimanche 21 octobre dès 15h. L’objectif selon lui serait de battre le macadam pour «dénoncer les fraudes massives et honteuses ayant émaillé le scrutin du 7 octobre

Tout part de la correspondance adressée au Sous-préfet de Douala III, lundi 15 octobre 2018. Objet de la lettre du député Sdf Jean Michel Nintcheu, «déclaration de manifestation publique»

Correspondance de l’honorable Nintcheu.

Coordinateur départemental du parti pour le Wouri, et adjoint au maire de Douala 1er, Adolphe Lottin Same n’a pas tardé à contrattaquer. Il n’écrit pas au Sous-préfet, mais au préfet du Wouri. Sans manière, il lâche Nintcheu. «Le Front social démocrate se désolidarise de cette initiative personnelle qui n’engage que l’auteur de la déclaration de manifestation publique, et non le Sdf. Toute personne engagée dans cette démarche le fait de manière personnelle et pas en tant que militant  du Sdf», martèle Adolphe Lottin Same. Qui note à toutes fins utiles : «Comme vous pouvez le constater, cette déclaration faite sous entête de l’Assemblée nationale est susceptible de créer une confusion ne nous engage pas.» Les détracteurs du député ont vite sauté sur l’occasion pour le traiter d’agitateur, plus royaliste que le roi.

V.T.

Share.

About Author

Leave A Reply