Filière cacao : le prix du kilogramme remonte à 1000 Fcfa

0

Après les intempéries qui ont été à l’origine de la chute des prix en septembre dernier, ils sont désormais fixés à 1000 Fcfa depuis le 8 octobre courant.

Après les intempéries qui ont été à l’origine de la chute des prix en septembre dernier, ils sont désormais fixés à 1000 Fcfa depuis le 8 octobre courant.

Bonne nouvelle pour les producteurs de cacao au Cameroun. De source officielle, apprend-on, le prix du kilogramme est remonté à 1000 Fcfa depuis le 8 octobre 2018.  Il était en dessous de ce prix à la fin septembre 2018. Il atteignait alors la barre de 970 Fcfa quand il était vendu au prix le plus cher. Et 910 francs au prix minimum. Cette chute des prix s’expliquait par «la persistance de la saison des pluies, qui rendait difficile l’accès à certains bassins de production du pays, induisant des coûts supplémentaires aux acheteurs. Qui les répercutaient sur les producteurs lors de l’achat». Depuis le début de cette semaine donc, on assiste à une remontée des prix dans les bassins de production. Le producteur, lui, est rémunéré à hauteur de 940 Fcfa minimum. L’une des meilleures rémunérations sur le continent. Quand on sait que les prix officiels fixés par exemple pour les producteurs ghanéens et ivoiriens, sont respectivement de 850 et 750 Fcfa le kilogramme de fèves.

Cette remontée des cours du cacao intervient aussi dans un contexte particulier. Concernant le produit en lui-même, il opère une véritable mue et se positionne sur le chemin de la qualité. Grâce au concours des acteurs sur le terrain et les différentes organisations de la filière qui accompagnent les actions du gouvernement dans la quête d’un cacao d’excellence. Ces dernières semaines, on a assisté à un bal des chocolatiers étrangers et dégustateurs qui ont prédit le meilleur pour le cacao camerounais. Reste plus à espérer que ce cacao atteigne les standards de ceux de la Côte d’Ivoire et du Ghana.

S’agissant de la production nationale, rappelons qu’elle est  passée de 231 642 à 253 510 tonnes commercialisées entre les campagnes 2016/2017 et 2017/2018,  soit une augmentation de 21 868 tonnes.

Daniel NDING

Share.

About Author

Leave A Reply