Présidentielle camerounaise /Nkongsamba : des scrutateurs aux abonnés absents

0

C’est la principale observation faite pendant le processus électoral ce dimanche 7 octobre,  dans cette ville du Moungo.

Les riverains de Nkongsamba, ville située dans le département du Moungo, ont répondu à l’appel du 7 octobre 2018. Ils se sont rendus massivement  dans les centres de vote pour élire celui qui doit présider aux destinées du Cameroun. Il y en a qui ont eu bien de la peine à trouver qui, son centre de vote, qui son nom sur les listes affichées à l’entrée des différents bureaux de vote. L’information majeure reste cependant le manque de scrutateurs des huit candidats en lice.

C'est la principale observation faite pendant le processus électoral ce dimanche 7 octobre, dans cette ville du Moungo.

Un bureau de vote à Nkongsamba.

On sait que l’absence du représentant de Me Akere Muna se justifie par la coalition avec le Mrc de Maurice Kamto à la dernière minute. Mais les mandataires de l’Udc de Ndam Njoya, du Mncn Franklin Ndifor, de l’Add de Garga Haman Adji et du Purs de Serge Espoir Matomba sont introuvables.  Seuls les représentants du Mrc de Maurice Kamto, du Rdpc de Paul Biya, du Sdf de Joshua Osih et du parti Univers de Cabral Libii ( à quelques centres Ndlr), sont présents sur le terrain. Des nombreux bureaux de vote visités dans les 3 arrondissements , les plus présents sont le Mrc, Rdpc et Sdf. Les différents présidents des bureaux de vote confirment que ceux absents ne se sont pas présentés . «Ce sont ces trois mandataires qui se sont présentés ici ce matin, nous n’avons pas vu les autres», nous indique-t-on à chaque fois que la question est posée.

Pour ceux présents dans la salle, ils observent attentivement le processus et s’assurent que tout se passe en adéquation avec la loi électorale. Au besoin, ils orientent les électeurs. A côté de ces scrutateurs , on trouve également les observateurs des Ong internationale et nationale. C’est le cas d’Un Monde Avenir qui a ses observateurs bien présents. Le rôle des observateurs est de veiller  également sur le respect du code électoral. «Tout se passe bien», précise Judith, observateur Un Monde Avenir. Autre chose observée ici, l’absence des mesures particulières pour les personnes handicapées. L’accès est difficile pour les personnes à mobilité réduite et très peu de bureaux disposent des indications en braille pour les malvoyants. Selon un autre responsable d’Elecam à l’école publique Baressoumt, ces derniers se font aider : «Quand ils arrivent, ils ne sont pas seuls, ils sont accompagner. Mais toutefois, ils entrent seuls dans l’isoloir pour faire leur choix en toute discrétion».

C'est la principale observation faite pendant le processus électoral ce dimanche 7 octobre, dans cette ville du Moungo.

Vote d’une citoyenne à Nkongsamba.

Pas de liste pour les déplacés

Il y a aussi quelques frustrations, chez ceux qui n’ont pas pu exercer leur devoir civique.  Il s’agit des personnes déplacées. «Je suis inscrite à Douala, mais on m’a rassuré que je pouvais prendre part au vote sur la liste des déplacés, mais je me retrouve dans l’incapacité de donner ma voix. On m’a demandé d’obtenir une autorisation du procureur, mais je n’ai pas pu malheureusement», nous précise une source sous cape. Il faut noter que la ville de Nkongsamba est découpée administrativement  en 3 arrondissements. Le 1er arrondissement compte 55 bureaux de vote pour 15941 électeurs, Nkongsamba 2 compte 34 bureaux de vote pour 11 194 électeurs et précisément 20 bureaux de vote pour 6067 électeurs pour l’arrondissement de Nkongsamba 3eme.

Herman NOE  à Nkongsamba

Share.

About Author

Leave A Reply