Présidentielle 2018 : Elecam prive certains électeurs de vote

0

Bien que détenteur de la carte d’électeur, l’absence de noms sur le fichier électoral, a contraint de nombreux citoyens camerounais  à  ne pas exécuter de  leur devoir civique ce dimanche.

Tout courroucé, Francis, un homme d’une cinquantaine d’année, quitte le centre de vote du CES de la Cité-SIC, dans l’arrondissement de Douala 5e. Il est un peu plus de 16 heures   ce dimanche 7 octobre 2018, jour d’élection présidentielle au Cameroun. A quelques minutes de la fermeture  des bureaux de vote. Francis qui vient de parcourir les différentes listes  des trois bureaux de vote de ce centre, constate avec amertume que son  nom ne figure sur aucune d’elles  alors qu’il dispose d’une carte d’électeur, dont certaines  informations du verso  sont malheureusement illisibles.  «Depuis le matin je fouille mon nom dans les différents centres basés à  la Cité-Sic. Mais il ne  figure sur aucune liste alors que mon bureau de vote doit être au Ces de la Cité-Sic », se plaint cet homme qui a  finalement quitté le lieu sans voter, menaçant même de jeter sa  carte qui selon lui, ne sert plus à rien.

Bien que détenteur de la carte d'électeur, l’absence de noms sur le fichier électoral, a contraint de nombreux citoyens camerounais  à  ne pas exécuter de  leur devoir civique ce dimanche.

Devant le bureau C, dans le même centre,  une sexagénaire est confrontée à la même situation. Accompagnée  de son fils qui l’aide à retrouver son bureau de vote, Ngo Ngwet a fini par  se lasser. Ses descentes  dans les centres de  l’Ecole publique et du  Ces  de la Cité-Sic ont été vaines, son nom ne figure sur aucune de ces affiches. Avec l’aide de certains jeunes, les recherches effectuées à partir du numéro 8111, communiqué par l’organe en charge des élections au Cameroun, pour aider les personnes inscrites  sur le fichier électoral à avoir les informations sur leur bureau de vote,  et sur son site n’ont produit aucun résultat. Certaines personnes par contre ont pu trouver leur centre de vote en suivant l’un de ces deux procédés.

Mêmes les présidents du bureau de vote, débordés par la situation, étaient impuissants   face à ces électeurs recalés. « Nous demandons à ceux qui ne retrouvent pas leur nom dans ce centre, d’aller  voir dans les autres. Nous ne pouvons pas faire voter un électeur qui n’a pas son nom sur la liste, même s’il a une  carte d’électeur. Ceux qui ont un récépissé et leur nom sur le fichier peuvent voter avec leur carte d’identité nationale, mais pour les autres cas nous n’avons aucune solution », explique  le président d’un bureau. C’est ainsi  que des Camerounais ont assisté à la clôture du scrutin, sans pourvoir voter et sans avoir aucune solution convaincante de la part d’Elecam. « Je ne vais pas pardonner Elecam. Mon candidat perd une voix pour la simple raison que mon nom ne se  trouve sur aucune liste », déplore une habitante de la Cité-Sic,  déçue d’avoir raté son suffrage. Selon Philipe Nanga de l’ONG un monde Avenir, un observateur électoral, Elecam devait prendre des dispositions pour pallier aux problèmes de ces nombreux Camerounais qui n’ont pas voté alors qu’ils étaient inscrits.

M.L.M.

Share.

About Author

Leave A Reply