Campagne électorale : le Rdpc fait bloc à Douala

0

Le meeting du jeudi 4 octobre 2018 a réuni sur l’estrade, les caciques du parti, avec en tête, le secrétaire général du Comité central du Rdpc.

Les derniers jours de campagne sont plutôt très chargés pour le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Rdpc. Mercredi 3 octobre, le président de la commission régionale de coordination de la campagne du Rdpc pour le Littoral, Laurent Esso, mobilisait la communauté Yabassienne de Douala. Le ministre de la Justice a battu campagne ce jeudi 4 octobre 2018, au stade Fampou Dabogert, dans l’arrondissement de Douala IIème. A ses côtés, les ministres Jean Ernest Ngalle Bibehe des Transports, Lejeune Mbella Mbella des Relations extérieures…Narcisse Mouelle Kombi des Arts et de la Culture, tous fils du Littoral. Pour couronner le tour, le président de la commission nationale de supervision de la campagne du Rdpc pour l’élection présidentielle, Jean Nkuete.

Le meeting du jeudi 4 octobre 2018 a réuni sur l’estrade, les caciques du parti, avec en tête, le secrétaire général du Comité central du Rdpc.

Au meeting à Douala II.

La visite de travail de Jean Nkuete, par ailleurs Secrétaire général du Comité central du Rdpc a fait courir les militants, sympathisants, curieux. Lejeune Mbella Mbella n’a pas hésité à courtisé l’électorat des fils du Moungo, en vendant la réalité du vivre-ensemble. «Il n’y a pas les Bamilékés, il n’y a pas les musulmans. Il n’y a pas de duala. Tous sont du Moungo. Le Moungo est riche de sa diversité culturelle. Le Moungo a fait son choix depuis longtemps, et c’est celui du président Paul Biya.»  Les groupes de danses patrimoniales issus de cette mosaïque ethnique ont donné de la voix, portée par des instruments, lors de la prise de parole de Laurent Esso. Lire aussi :Campagne électorale : Laurent Esso drague le Nkam

Après un clin d’œil aux autorités traditionnelles et à l’assistance en général, le ministre n’a pas caché sa joie. «C’est la première fois que nous tenons un meeting de cette envergure dans la circonscription de Wouri II», dit-il, non sans solliciter une minute de silence en la mémoire de Fampou Dagobert, «patriarche qui a marqué la vie de notre parti ici à Douala.» Laurent Esso confesse la rudesse de la campagne, avec en face 8 autres candidats en lice. Mais se réjouit déjà du soutien des partis de l’opposition, Undp de Bello Bouba Maigari, l’Upc faction Bapooh Lipot, le Paddec de Jean de Dieu Momo, le Fsnc de Issa Tchiroma, l’Andp d’Hamadou Moustapha, le Mp de Jean-Jacques Ekindi. A ce dernier, d’ailleurs présent, Laurent Esso l’a remercié. «Le ‘‘chasseur du lion’’, pour la cause la plus élevée de notre pays, n’a pas hésité à entrer dans la même cage que le lion.» Il compte ainsi sur ces alliances avec l’opposition pour relever le défi de la victoire. Jean Nkuete n’a pas manqué de booster l’équipe dans sa dynamique du porte à porte. Et d’appeler les jeunes à exercer leur devoir le 7 octobre, en faveur du champion du Rdpc, Paul Biya.

Valgadine TONGA

Lire aussi :Campagne présidentielle : les Rois Sawa appellent au plébiscite de Paul Biya

Campagne présidentielle / Rdpc : affichage sauvage et meeting en salle

Share.

About Author

Leave A Reply