Présidentielle 2018 : Maurice Kamto est prêt à tirer le penalty

0

« Je suis prêt à tirer le penalty et à le marquer le 7 octobre prochain« . C’est l’une des phrases fortes prononcées par Maurice Kamto sur le podium de circonstance affrété sur le site de l’esplanade du stade Omnisports de Yaoundé. Le candidat à la présidentielle du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) a fait savoir à des dizaines de milliers de militants et de sympathisants, dimanche 30 septembre 2018, qu’il gagnera l’élection présidentielle prochaine et qu’il protégera Paul Biya, à qui il ne réservera pas un châtiment déterminé.

"Dès que nous aurons pris le pouvoir, nous nous engagerons à protéger Paul Biya et sa femme. Rien ne leur arrivera. Aidons Monsieur Biya à aller se reposer en paix!" Ce sont les

Maurice Kamto au Stade Omnisport à Yaoundé.

« Dès que nous aurons pris le pouvoir, nous nous engagerons à protéger Paul Biya et sa femme. Rien ne leur arrivera. Aidons Monsieur Biya à aller se reposer en paix! » Ce sont les premières phrases que Maurice Kamto a prononcées devant une foule bigarrée et, de temps en temps, en extase et en transe. Le candidat à la présidentielle a, au préalable, fait un plaidoyer pro domo sur la personnalité qu’il incarne depuis la période au cours de laquelle il fut gestionnaire d’une parcelle gouvernementale en tant que ministre délégué auprès du ministre de la Justice, Garde des sceaux. « Ils ne peuvent pas douter de mon intégrité. Je n’ai volé aucun franc pendant que j’étais au gouvernement« , clame le président national du Mrc, vêtu d’un maillot rouge sur lequel est floqué le dossard « 237 », lequel est l’indicateur téléphonique du Cameroun. Lire aussi :Campagne présidentielle : Maurice kamto désavoue Vision 4

« Si J’avais pris un seul centime des fonds publics, je ne serais pas avec vous aujourd’hui. Je serais en prison depuis longtemps. Ils le savent, ils ne feront rien, car ils ne peuvent rien. Ils croient vous mentir, mais vous êtes majeurs, intelligents et lucides. », persiste et signe le tireur de penalty, dont le coach est, il l’a présenté, Jules Nyonga, ancien entraîneur des Lions indomptables du Cameroun. C’est à la suite de la présentation sommaire de sa trajectoire dans le kaléidoscope gouvernemental que M. Kamto a rassuré le public qu’il n’arrive pas au pouvoir pour tâtonner ou pour demander où il va commencer. Mais, l’homme politique soutient qu’il a un programme réalisable axé sur une vision, un engagement: moderniser le Cameroun dans une république nouvelle.  Le schéma  programmatique du principal challenger du goal keeper Paul Biya s’articule autour de: la modernisation politique et institutionnelle; la modernisation de l’économie, l’aménagement du territoire et le développement durable; la modernisation de l’éducation et du système social, le statut de la femme, la place des jeunes et la question de l’emploi; la modernisation de la culture, le tourisme et le développement sportif; la modernisation de la politique étrangère et de la diplomatie, la place de la diaspora.

"Dès que nous aurons pris le pouvoir, nous nous engagerons à protéger Paul Biya et sa femme. Rien ne leur arrivera. Aidons Monsieur Biya à aller se reposer en paix!" Ce sont les

Maurice Kamto au Stade Omnisport de Yaoundé.

Le prétendant à la magistrature suprême n’a pas hésité à s’adresser aux femmes et, a fortiori, aux filles et aux personnes vivant avec un handicap. « Nous réserverons 5% de places dans les concours aux personnes vivant avec un handicap« , ajoute l’avant-centre de l’équipe nationale du Mrc entouré des dix autres joueurs-Olivier Bibou Nissack, Julie Kamto, Paul Eric Kingue, Christian Penda Ekoka, Me Emmanuel Simh, Okala Ebode, Valsero, Christopher Ndong Mveh, Alain Fogue, etc- Aussi M. Kamto a-t-il affirmé qu’il prendra en charge les enfants des soldats morts au combat dans les zones anglophones jusqu’à l’âge de la majorité.

L’ancien membre du gouvernement a achevé son meeting par une adresse aux autorités administratives des différentes aires culturelles camerounaises. « Que les sous-préfets ne se transforment pas en agents électoraux pour tripatouiller les suffrages! » Les cadres du Mrc ont, d’ailleurs, formé plus d’un millier de scrutateurs ces derniers mois. Histoire de contrôler le processus électoral. M. Kamto a défini, in extremis, la maxime que chaque électeur doit scrupuleusement respecter: VSD (Voter, surveiller et défendre).

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply