Présidentielle 2018 : Jean-Jacques Ekindi bat campagne pour Paul Biya

0

Le «Chasseur du lion» soutient finalement le lion. Il a fait l’annonce, devant la presse, jeudi 20 septembre 2018.

«J’ai décidé d’apporter mon soutien sans réserve au candidat Paul Barthélémy Biya pour qu’il soit élu le 7 octobre Président de la République du Cameroun.» Cette décision de Jean-Jacques Ekindi a surpris certains hommes de médias, réunis au Complexe Joël Ekindi à Douala. La conférence de presse portait sur la consigne de vote du Mouvement progressiste, Mp. C’est clair désormais. Ekindi, président du Mp roule pour Paul Biya. Des leaders de l’opposition annonçaient pourtant des tractations sous cape de l’opposition, menées par Ekindi. L’objectif étant d’aboutir à une candidature unique de l’opposition. Lire aussi :Présidentielle 2018 : Jean Jacques Ekindi profile le bon candidat

«Nous devons nous faire une opinion claire des programmes et de ceux qui les portent, plutôt que de nous attarder sur l’âge du capitaine ou de l’inexpérience du nouveau venu.

Jean Jacques Ekindi.

Le «Chasseur du lion» soutient finalement le lion. Il soutient que Paul Biya est le meilleur profil, sur plusieurs plans. Pour la crise dite anglophone, il explique qu’il y a des candidats «qui décrètent qu’un dialogue inclusif fera cesser la crise comme par enchantement. Il y a ceux qui veulent cantonner les forces armées dans les casernes, ceux qui vont décréter le cessez-le-feu, ceux qui vont appliquer la décentralisation telle qu’elle est prescrite par la Constitution… Seul Paul Biya assume de faire la guerre à ceux qui ont provoqué la guerre, tout en se montrant disponible au dialogue». Il ne va pas du dos de la cuillère pour soupeser le programme social des huit candidats de l’opposition. «Ces projets et programmes, quand ils ne sont pas aux grands énoncés, proclament pour l’essentiel des incantations et des vœux travestis en promesses. Même les simples principes de vraisemblance et de bon sens sont ignorés dans ces promesses

Sur le plan économique, même si le candidat Paul Biya ne présente aucun projet de société pour la présidentielle du 7 octobre, Ekindi est allé fouiller dans le livre intitulé «Libéralisme Communautaire», le Dsce (Document de stratégie pour la croissance et l’emploi) pour argumenter sa thèse. «Le candidat du Rdpc reste constant dans sa vision d’un Cameroun émergeant en 2035. Si les autres candidats ont mis l’accent sur quelques mesures particulières et sur des variations dans l’allocation des ressources, ils se sont néanmoins inscrits subtilement ou expressément dans le plan de relance présenté par le président Biya

En opposant le bilan des différents postes de responsabilité occupés par certains candidats, «les candidats Biya, Osih, Kamto, Ndam ont reçu du peuple des mandats directs ou délégués. Seul le candidat Biya est interpellé pour rendre compte. En ce qui concerne les autres, aucun n’a pris l’initiative de présenter un bilan.» Conséquence, Jean-Jacques Ekindi appellent les militants du Mp à voter pour l’homme du Renouveau. En attendant, «nous ferons campagne pour ce candidat», tranche l’ancien député. Rappelons qu’à la dernière échéance présidentielle de 2011, Jean-Jacques Ekindi s’en sortait avec 21.593 voix, soit 0,45% de suffrages exprimés.

Valgadine TONGA

Lire aussi :Présidentielle 2018 : Jean Jacques Ekindi déclare sa candidature

Share.

About Author

Leave A Reply