Manuels scolaires : Maurice Kamto dénonce la promotion des dérives perverses

0

La révélation par Le Messager -du vendredi 7 septempbre- de dérives sexuelles enseignées aux élèves, a créé un vent d’indignation chez les Camerounais.  Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun n’a pas tardé à réagir. Il appelle à la mobilisation générale. Ci-dessous la réaction de Maurice Kamto.

Le président national du Mrc soutient qu'il est favorable à une coalition gagnante des forces politiques représentatives du champ politique« Nous avons pris connaissance avec effarement, en ce début d’année scolaire 2018-2019, du contenu d’un livre inscrit au programme du secondaire dont voici les références:  »L’excellence en science 5ème, livre de l’élève », des éditions NMI Education. Sous le prétexte de préserver nos enfants des dérives sexuelles, les auteurs et promoteurs de cet ouvrage procèdent à un enseignement qui nous semble des plus suspect. En effet, nous pensons qu’il s’agit d’une volonté d’initiation déguisée de la jeunesse camerounaise aux dérives propres à certaines pratiques sexuelles ouvrant la voie à la dépravation des mœurs de nos jeunes enfants dont l’âge moyen en classe de cinquième est de 12 ans. En nous abstenant d’employer ici les mêmes termes scandaleux et impudiques que ceux utilisés dans cet ouvrage, nous condamnons fermement la description, illustration à l’appui, et la promotion à peine dissimulée des dérives et de la perversité prônées dans ce manuel scolaire destiné aux tout jeunes enfants. Nous fustigeons cette banalisation de l’usage de certains termes que nous analysons comme une préparation mentale de nos jeunes enfants à s’y familiariser et à s’en accommoder. Cela est absolument inacceptable! Nous disons oui à une éducation à la sexualité qui exalte les bonnes mœurs. Cependant, nous sommes opposés à ce qu’elle s’appuie comme c’est le cas ici sur des biais et un esprit racoleur, car l’objectif de bonne éducation à la sexualité peut être atteint en préservant une certaine pudeur.
J’en appelle donc à tous les Camerounais pour qui la famille, les enfants, et l’éducation sont des valeurs inviolables, à joindre leurs voix à la mienne afin que cette entreprise de perversion massive de notre jeunesse soit dénoncée, combattue, arrêtée et anéantie.
Protégeons nos enfants ! Pour cela disons non à cette manoeuvre de perversion de notre système éducatif, et réclamons ensemble le retrait pur et simple de ce manuel scolaire . »

Maurice Kamto

#MK18
#changement
#renaissance

 

Share.

About Author

Leave A Reply