Développement : Douala tient sa Société d’investissement

0

Ils étaient plus d’un millier  de souscripteurs à participer à la première assemblée constitutive de la Société métropolitaine d’investissement de Douala.

Ils ont vite fait le plein de la salle de la Falaise Diamond de Bonanjo à Douala. Pour une cérémonie prévue débuter à 8h, il y avait déjà du monde à 6h, nonobstant la forte pluie qui a secoué la ville dès les premières heures de vendredi 17 août 2018. Diplomates, parlementaires, autorités traditionnelles, opérateurs économiques, regroupements patronaux…souscripteurs lambda ne voulaient pas louper l’assemblée constitutive de la Société métropolitaine d’investissement de Douala, Smid. Une assemblée qui avait pour objectif de permettre aux souscripteurs de valider ou non la création de la Smid. C’est chose faite. 2353 souscripteurs ont acheté des actions d’un montant total de 5.414.790.000 (cinq milliards quatre cent quatorze millions sept cent quatre vingt-dix mille) Fcfa.

Ils étaient plus d'un millier  de souscripteurs à participer à la première assemblée constitutive de la Société métropolitaine d’investissement de Douala

Un visage de Douala.

Quand nous allions sous presse, les actionnaires s’attelaient à constituer le bureau de l’assemblée générale, nommer les administrateurs, adopter les statuts, entre autres. Promoteur de cette initiative inédite au Cameroun, le délégué du gouvernement ne veut pas faire traîner les choses. Fritz Ntonè Ntonè annonce d’ailleurs que dès ce mois d’octobre, seront engagés la rénovation du marché New-Deido avec notamment la construction de 1800 boutiques pour un montant de 6milliards Fcfa ; l’aménagement d’une base de plein air et de loisir dans la vallée de la Besseke. A court et à moyen terme, avec l’appui notamment des nouveaux souscripteurs, la Société prévoie la construction du marché moderne de Bonamoussadi sur 1400 ha ; la construction d’un immeuble R+11 de bureaux de standing sur le site de l’hôtel de ville ; la construction d’un centre international des conférences intégrées, la construction d’un centre international des expositions ; le déploiement d’un système de transport public moderne ; la rénovation des marchés de Brazzaville, Yassa, PK 14 et PK 5 ; l’extension du marché central…

«Vigilance dans le déploiement»

L’appel à l’épargne pour la Société métropolitaine d’investissement de Douala (Smid) a été lancé le 4 avril 2018 à Douala. Les souscriptions en elles-mêmes commencent le 5 avril 2018. Face aux médias et investisseurs réunis dans la salle de conférence du Gicam

Fritz Ntone Ntone.

Le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala rassure sur la possibilité pour d’aucuns de souscrire, dans un futur proche. Déjà que les 10milliards Fcfa sollicités au lancement de l’appel à l’épargne n’ont pas été atteints. «Les souscriptions ont été de 54%, dixit Fritz Ntonè Ntonè. Et de poursuivre, c’est un taux acceptable. Je dirai même que c’est un réajustement naturel parce que si on arrivait à 10 milliards Fcfa, il y aurait plus de dix mille souscripteurs, et ce serait difficile d’organiser une assemblée générale. Commençons donc par ce format très représentatif parce que nous avons les souscripteurs de toutes les régions du Cameroun, de la diaspora. Progressivement, tous les autres compatriotes vont entrer dans la danse, pour qu’ensemble nous développions notre capitale économique.» Les mairies de Bordeaux et de Philadelphie en particulier, et l’Association internationale des maires francophones en général ont joué un rôle on ne peut plus important dans le processus.

«La création de la Smid est avant tout la matérialisation complète de l’audace dont vous avez su faire preuve. En cela, je voudrai vous exprimer les encouragements et les félicitations du gouvernement de la République. Les souscripteurs ont compris que l’Etat ne peut tout faire», a reconnu le gouverneur de la région du Littoral. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua recommande tout de même la vigilance : «Le succès sur le long terme dépendra de la constance de votre implication, voire de votre vigilance dans le déploiement de ses activités. Douala au Cameroun demeure le creuset du vivre-ensemble des nations, des compatriotes des tribus diverses.» La Société métropolitaine d’investissement de Douala a une durée de vie de 99 ans.

Valgadine TONGA

Lire aussi Société métropolitaine d’investissement de Douala : bientôt l’appel à l’épargne

Société métropolitaine d’investissement de Douala : l’appel à épargne est lancé

Société métropolitaine d’investissement de Douala : la période de souscription prorogée

Share.

About Author

Leave A Reply