Publication de la liste des candidats retenus: l’heure du compte à rebours

0

C’est le suspense qui règne dans les états majors des formations politiques camerounaises, dont les prétendants à la candidature ont déposé les dossiers à la direction générale des élections.Au plus tard le 8 août 2018, cette liste définitive des postulants sera connue du grand public. Dès que cette nomenclature de candidats à la présidentielle est rendue publique conformément à l’article 126 du Code électoral, notification en est, illico presto, faite au Conseil constitutionnel. Sur ces entrefaites, les candidats à la candidature, dont les dossiers sont rejetés, ont la possibilité soit de recourir à cette haute juridiction compétente pour déposer leurs requêtes, soit de se rallier à certains candidats retenus. C’est à ce giron que le jeu de la coalition ou, du moins, celui des alliances sera de mise dans le dessein de consolider les forces politiques retenues pour cette échéance électorale cruciale. Ces derniers jours, des pourparlers sont noués entre Habiba Issa, candidate à la candidature de l’Union des populations du Cameroun (Upc) et Josua Osih, prétendant du Social democratic front (Sdf), dont la tournée se poursuit au Tchad. Maurice Kamto, l’avant-centre tireur de penalty du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), fera connaître, comme il l’a fait savoir le 1er août 2018 lors de sa conférence de presse à Yaoundé, les partis politiques qui se sont ralliés à la « coalition gagnante », dont il se prévaut d’être le porte-flambeau.

Pendant qu’au sein de l’opposition on hésite à nouer des alliances, le Rdpc n’y va pas de mains mortes. Il réussit à retourner même ses opposants les plus radicaux

Des figures de l’opposition.

En attendant la publication de cette liste de candidats, un binôme de postulants a déjà fait connaître à l’électorat les slogans de campagne. Très actifs et très incisifs sur les réseaux sociaux, ces leaders politiques, tous jeunes, ont publié, sur leur page facebook officiel, sur leur compte twitter, ainsi que dans des fora Whatsaap, des messages de campagne. En voici quelques déclinaisons:

——« Que chacun de nous retrousse les manches de sa chemise et participe à la rénovation de notre Cameroun! Let’s do it! » C’est le message de campagne de Serge Espoir Matomba, 1er secrétaire permanent du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs).

——« Let’s choose our future! » (Décidons de notre avenir!) C’est le slogan de campagne de Cabral Libii Li Ngué, candidat à la candidature du parti Univers. Ce slogan a, en effet, été choisi par des grappes de militants du mouvement 11 millions de citoyens et du parti, dont Prosper Nkou Mvondo est l’une des figures de proue. Une litanie de messages de campagne était, d’ailleurs, destinée au choix de milliers de militants et sympathisants.

Au-delà de tout, et au regard de l’expérience des scrutins présidentiels antérieurs, au moins huit et au plus dix candidats vont être retenus des 28 dossiers de candidature déposés à la direction générale des élections le 20 juillet 2018. Sous réserve de la liste définitive des candidats que le conseil électoral rendra publique dans 48 heures, il est fort probable, c’est une conjecture scolastique, que des candidats suivants soient retenus au regard des dossiers de candidature ficelés par cette entité des 28:

1. Paul Biya, Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc)

2. Maurice Kamto, Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc)

3. Josua Osih, Social democratic front (Sdf)

4. Akere Muna, Front populaire pour le développement (Fpd)

5. Garga Haman Adji, Alliance pour la démocratie et le développement (Add)

6. Adamou Ndam Njoya, Union démocratique du Cameroun (Udc)

7. Cabral Libii Li Ngué, Univers

8. Serge Espoir Matomba, Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs)

9. Habiba Issa, Union des populations du Cameroun (Upc)

10. Isaac Feuzeu, Mouvement pour l’émergence et le réveil citoyen (Merci)

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply