Péage routier: Mtn Cameroon veut optimiser la rentabilité à travers ses services de transfert mobile

0

Pour conquérir le marché du service mobile, l’opérateur de téléphonie développe et réinvente des fonctionnalités. Parmi elles, la digitalisation du paiement des péages routiers.

Le 25 août 2017, le gouvernement camerounais lançait un appel d’offres restreint. Objet : la construction des péages modernes et la dématérialisation des paiements au niveau des péages.

Péage routier.

Le 25 août 2017, le gouvernement camerounais lançait un appel d’offres restreint. Objet : la construction des péages modernes et la dématérialisation des paiements au niveau des péages. Mtn en alliance avec Intertoll fait partie des trois consortiums retenus dans la short-list –en face, le groupe constitué de Razel Bec et Société Egis Projects ; le groupe constitué de Vinci Highway, Sogea Satom et Vinci Concessions-. L’opérateur de téléphonie mobile se réinvente, développe des singularités technologiques pour gagner le marché. «Mtn se positionne avec Intertoll qui est un opérateur reconnu et réputé sud-africain, pour pouvoir offrir déjà une solution 100% africaine. Intertoll est aujourd’hui, l’un des plus importants constructeurs de péages modernes sur le continent», explique le Directeur Mtn Mobile Alain Claude Nono.
Face à la presse, mercredi 1er août 2018, ce responsable des services mobile money à Mtn Cameroon argumente : «Elle offre aussi une certaine garantie sur le prix du péage que nous ne souhaitons pas –en tout cas dans le début des opérations- voir augmenter. Nous souhaitons qu’il demeure à 500 Fcfa. Nous sommes les seuls aujourd’hui à pouvoir proposer une solution qui va permettre que quel que soit votre portefeuille électronique, que ce soit celui de la concurrence, que ce soit une carte de débit ou de crédit, que vous soyez capable de payer au niveau du péage, avec une expérience quasi instantanée. Aujourd’hui, nous sommes capables de dire que nous sommes les premiers en Afrique à proposer une telle solution de dématérialisation multifonctionnelle Notre objectif est de permettre que le passage au niveau du péage soit le plus rapide possible.» En attendant la tombée des résultats, la boite travaille notamment sur la digitalisation du paiement des frais de scolarité.

Le 25 août 2017, le gouvernement camerounais lançait un appel d’offres restreint. Objet : la construction des péages modernes et la dématérialisation des paiements au niveau des péages.

Alain Claude Nono.

Les Universités d’Etat comme celle de Buea, Bamenda, Garoua, Yaoundé I sont déjà acquises à la cause. De chez lui, l’étudiant peut payer son inscription en ligne, via l’application «Mtn YaMo». Cette rentrée scolaire, le concept s’étendra dans les établissements publics. «La traçabilité de l’opération sera visible. Le parent n’aura plus à se déplacer, à braver les files d’attente. La grande innovation c’est que le parent pourra suivre le cursus de l’enfant, connaître ses amis, contrôler son enfant, être alerter en cas de problème», indique Alain Claude Nono, non sans marteler que les coûts des opérations ne seront pas surévalués. A propos, «Mtn Mobile Money a les prix les plus avantageux. Et nous avons encore fait des réductions, pendant que la concurrence augmente les prix. Si vous faites un transfert de 10.000 Fcfa, ça vous coutera 170 Fcfa. C’est le prix le plus bas par rapport à ce que vous avez aujourd’hui sur le marché du transfert. Si vous regardez la palette de toutes les transactions, vous vous rendez compte que de 100 Fcfa à 1million, nos prix de transferts sont des plus bas, tout comme les prix de retrait d’un compte mobile money. Avant, pour faire un retrait de 1000 Fcfa ou 2000 Fcfa, vous devriez payer 150 Fcfa. Aujourd’hui, il faut 30 Fcfa pour effectuer un retrait de 1000 Fcfa, et 60 Fcfa pour 2000 Fcfa. La grosse tranche de transactions se situe entre 2000 Fcfa et 5000 Fcfa. Si vous regardez la palette de toutes les transactions, vous vous rendez compte que de 100 Fcfa à 1million, nos prix de transferts sont des plus bas, tout comme les prix de retrait d’un compte mobile money.»
Valgadine TONGA

Share.

About Author

Leave A Reply