Visite de travail : le ministre des Transports inspecte la Douala International Terminal

0

C’est une entreprise en plein essor qui reçoit Jean Ernest Massera Ngallé Bibehe dans le cadre de la visite de prise de contact avec les sociétés placées sous sa tutelle et exerçant dans la capitale économique Douala.

Avec 80% des volumes de conteneurs traités pour le Cameroun et 20% des conteneurs destinés au le Tchad et à la RCA, le DIT (Douala International Terminal) occupe une place de choix dans les échanges commerciaux et le transport multimodal en Afrique Centrale. Déjà 13 ans d’expériences dans la zone portuaire. Sur une extension d’un parc d’une superficie de 27 hectares, ce mastodonte qui dispose de 3 quais pour une longueur totale de 670 mètres est une entreprise en pleine expansion. Voilà la structure que visite Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre des Transports dans le cadre des visites de prises de contacts des sociétés étatiques de la région du Littoral. Ce 21 Juin 2018, accompagné d’une forte délégation, le patron du secteur des transports à toucher du doigt les secteurs névralgiques du DIT dont le quai et la délocalisation, du scanner à l’export.

Avec 80% des volumes de conteneurs traités pour le Cameroun et 20% des conteneurs destinés au le Tchad et à la RCA, le DIT (Douala International Terminal) occupe une place de choix dans les échanges

Ngalle Bibehe (à gauche) au DIT.

L’entreprise que dirige Frederick Klinke présente plusieurs atouts. Il s’agit notamment d’un : tirant d’eau, avec une moyenne de 6,5m en marée base sur le chenal et une marée haute de 2,5m supplémentaire ; une longueur des quais de 8,5 m en marée basse, un portique de quai performant et rénové depuis l’acquisition du 3e portique de quai en Mai 2017 ; 27 hectares concédés ; 23 hectares de superficies du parc à conteneurs ; 8 000m² au magasin d’entreposage ; 32 wagons.

Des interrogations soulevées par Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, il ressort au rang des réponses du DIT que « 20% des importations conteneurisées en hausse par rapport aux 5 premiers mois de l’année 2017 ; 15% des exportations conteneurisées en hausse sur la même période par rapport en 2017 ; 18% des enlèvements en hausse par rapport à 2017 ; 06 nouvelles remorques acquises et mises en exploitation pour un total de 28 remorques ; un stock record de conteneurs à l’importation de plus de 12 000 EVP (Equivalent Vingt Pieds) ; une installation portuaire certifiée ISPS et reconnu par le programme des garde-côtes Américains ; des délais de passage moyens à l’exportation retrouvés en dessous de 7 jours ».

Le point de chute de la visite du ministre des transports, tutelle du Douala International Terminal a été le SGS (Scanner). C’est la délocalisation du scanner à l’export. Le défi est la réduction du temps de passage à l’export en dessous de 11 jours (contre 19 jours actuellement).

V.T.

Share.

About Author

Leave A Reply