Fin de la vacance au poste de secrétaire général de l’Assemblée nationale

0

La journée de lundi 18 juin 2018 a été marquée par la nomination de responsables à des fonctions de décisions de certaines institutions de la République. Le chef de l’État a nommé le nouveau directeur général du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Cardinal Paul Emile Léger d’Etoug-Ebe et des greffiers en chef à la Cour Suprême. Mais quelques heures avant, Cavaye Yeguie Djibril a donné le ton en mettant fin à la vacance au poste de secrétaire général de la chambre basse du parlement camerounais.

Désiré Geoffroy Mbock est le nouveau secrétaire général de l'Assemblée nationale. Cet inspecteur principal des régies financières a été nommé lundi, 18 juin 2018 par un arrêté du président

Désiré Geoffroy Mbock.

Désiré Geoffroy Mbock est le nouveau secrétaire général de l’Assemblée nationale. Cet inspecteur principal des régies financières a été nommé lundi, 18 juin 2018 par un arrêté du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril. La cinquantaine sonnée, le nouveau patron administratif de l’auguste chambre remplace Victor Yene Ossomba, décédé le 13 décembre 2017 des suites de maladie. Après avoir meublé sa trajectoire socioprofessionnelle au sein de la douane camerounaise, D.G. Mbock a offert des services dans des organisations internationales comme secrétaire permanent du Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale(Gabac). Il a occupé, d’ailleurs, cette position de pouvoir dans la sous-région Afrique centrale en 2012 et 2017. Après un passage à vide de six mois, Mbock ajoute un nouveau laurier dans son escarcelle dans la sphère publique comme secrétaire général de la chambre basse du parlement camerounais.

Quatre heures après la nomination du nouveau patron administratif de l’auguste chambre, le chef de l’État a élevé certains responsables à des fonctions décisionnelles dans une structure para-étatique. Alexandre Manga est désormais le directeur général du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Cardinal Paul Emile Léger d’Etoug-Ebe. Âgé de 53ans, ce médecin orthopédique et traumatologique remplace à cette position d’autorité Mme Fomulu née Grâce NubonyinTanwani qui a passé huit ans à la tête de cette structure. Avant sa nomination, le 31 août 2010, A. Manga était, en octobre 2003, chef service de chirurgie orthopédique, de traumatologie et physio-thérapie du Centre hospitalier de la Caisse nationale de prévoyance sociale(Cnps).

Le nouveau patron du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées a, entre autres, pour objectifs d’optimiser la nouvelle vision du Cameroun prescrite par le président de la République, laquelle préconise l’inclusion sociale de tous sans exclusive à travers l’épanouissement, l’autonomisation et la dignité des personnes handicapées. La patate chaude que devra consommer Manga est celle des formes de récriminations sociales des personnes handicapées. Doléances qui épinglent l’ancienne directrice générale de cette instance. Grâce Nubonyin était accusée d’incompétence, d’inertie et de mal gouvernance par la corporation des personnes handicapées meurtries, depuis des années, à cause des conditions de vie et de travail précaires dans ce centre. Des mouvements d’humeur avaient même été organisés en 2017. Question de paralyser le fonctionnement des activités du Centre national de réhabilitation de cette minorité sociale.

Serge Aimé BIKOI

Share.

About Author

Leave A Reply